Un monde d'avance, France info

Le calendrier Poutine fait un carton au Japon

Impossible d'y échapper dans les magasins japonais : le calendrier 2019 à l'effigie du président russe bat des records.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président russe Vladimir Poutine, le 15 août 2018.
Le président russe Vladimir Poutine, le 15 août 2018. (ALEXEI DRUZHININ / AFP)

Poutine est en tête des ventes au Japon, en tête des ventes de calendrier. Il s'agit de ces calendriers annuels, comme ceux que l'on achète aux pompiers ou à l’Unicef. Un grand format, avec une photo par page et par mois. Ça fait plus de cinq ans maintenant que les services du Kremlin commercialisent un "calendrier Poutine", avec 12 photos du patron du Kremlin. Et la presse de Tokyo n’en revient pas en ce lundi 17 décembre : depuis la sortie du calendrier il y a deux mois, il caracole en tête des ventes au Japon. Devant les calendriers des stars locales, une vedette de la télé de 35 ans et un champion de patinage artistique de 25 ans.

Les Japonaises et l'homme fort

À Tokyo, on trouve facilement le calendrier Poutine, dans les kiosques ou dans les centres commerciaux. Un journal japonais, le Weekly Post, cherche même une explication psycho-sociologico-freudienne à ce succès commercial et donne la parole à un professeur de relations internationales de l’Université Temple à Tokyo. Explication avancée par le spécialiste : Poutine fait un tabac auprès des Japonaises parce qu’il incarne l’homme fort que n’osent pas être les hommes politiques japonais.

Poutine sous toutes les coutures

Ce calendrier contient uniquement des photos du président russe. Sur la couverture, on voit Poutine en train de poser avec une panthère. Et tout est à l’avenant, à la gloire du président russe. Au mois de janvier, Poutine torse nu prend un bain dans les eaux d’un lac glacé. En février, Poutine joue au hockey sur glace. Et ça continue comme ça au fil de l’année : Poutine tire au pistolet, Poutine tient un petit chien dans ses bras, Poutine fait du VTT, etc. Un par mois. C’est diffusé dans huit pays en huit langues différentes. Et on peut même le commander sur Internet : sept dollars sur le site d’une célèbre entreprise de commerce électronique.

Une arme de communication politique sur fond de conflit avec le Japon

Ce n’est pas anecdotique, c’est devenu une stratégie de communication, une arme politique pour le président russe. Vladimir Poutine a pris l’habitude de poser dans des postures généralement sportives ou viriles. Et les services du Kremlin diffusent ces images abondamment. Rien qu’en Russie, le calendrier se vend en moyenne à 200 000 exemplaires. Pour la petite histoire, l’édition 2016 est un collector, devenu introuvable. En l’occurrence, au Japon, il n’est pas certain que cette notoriété plaise beaucoup aux autorités de Tokyo et au premier ministre Shinzo Abe. Le président russe est censé se rendre au Japon au début de l’année prochaine, et les discussions s’annoncent tendues sur le sort des îles Kouriles. Ce petit archipel est situé au Nord du Japon, il a été confisqué par Moscou lors de la Seconde Guerre Mondiale, et il est revendiqué par Tokyo. Il n’y a toujours pas de traité de paix entre les deux pays. Il ne manquerait plus que Poutine aille se faire prendre photo aux îles Kouriles pour le calendrier 2020...

Le président russe Vladimir Poutine, le 15 août 2018.
Le président russe Vladimir Poutine, le 15 août 2018. (ALEXEI DRUZHININ / AFP)