Un monde d'avance, France info

En Afrique du Sud, une ruée spectaculaire vers un hypothétique gisement de diamants

La découverte de supposées pierres précieuses déclenche une véritable fièvre : des milliers de personnes affluent vers un village du Sud Est du pays.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme creuse à la recherche de ce qu\'elle pense être des diamants après la découverte de pierres non identifiées dans le village de KwaHlathi près de Ladysmith, en Afrique du Sud, le 15 juin 2021. 
Une femme creuse à la recherche de ce qu'elle pense être des diamants après la découverte de pierres non identifiées dans le village de KwaHlathi près de Ladysmith, en Afrique du Sud, le 15 juin 2021.  (PHILL MAGAKOE / AFP)

On se croirait dans un film sur la célèbre ruée vers l’or en Californie au milieu du 19e siècle. Les images de la télévision sud-africaine sont impressionnantes : des milliers de personnes se massent désormais à flanc de colline, pioches et pelles à la main, dans le village de Kwahlathi. C’est dans la région du Kwazulu Natal, au Sud-Est du pays, entre Johannesburg et Durban, sur la côte de l’Océan indien. Tout a commencé le samedi 12 juin lorsqu’un berger du village a annoncé avoir découvert des diamants dans le champ de pâturage où il emmène ses animaux. Et les réseaux sociaux ont fait le reste : une vidéo du berger brandissant ses pierres précieuses présumées s’est propagée comme une trainée de poudre.

Et en 48 heures, le village s’est retrouvé envahi par des Sud-africains pleins d’espoir, imaginant déjà la fortune à portée de main. Ils viennent de toutes les grandes villes du pays, avec un simple baluchon et quelques outils et ils se mettent à creuser le sol sur la colline en question. Ils racontent s’imaginer riches, avec une voiture ou en vacances à l’étranger. Sauf que tout ça part d’une rumeur : à ce jour, l’authenticité des pierres précieuses prétendument découvertes par le berger n’est pas avérée.  

Un chômage supérieur à 30%

Cet épisode en dit long sur le désespoir et la pauvreté dans le pays : sur les 58 millions d’habitants que compte le pays, plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le chômage a dépassé les 30% : il était déjà très élevé avant la pandémie et ça s’est encore accru avec le virus et le ralentissement des activités, malgré une légère reprise de l’industrie manufacturière à la fin de l’année dernière. En plus, la pandémie n’est pas contrôlée. Elle a déjà fait officiellement 58 000 morts dans le pays, bilan le plus lourd du continent africain. Et les décès repartent à la hausse depuis quelques semaines. On voit donc des familles entières débarquer à Kwahlathi, et tout le monde, parents et enfants, se met à fouiller la terre, dans l’espoir de sortir enfin de la pauvreté. Mais cela inquiète les pouvoirs publics : ces fouilles sont illégales et le rassemblement de ces milliers de personnes risque de propager le coronavirus.  

La légende du Cullinan, plus gros diamant au monde

La question clé est évidemment de savoir s'il s'agit effectivement d'un gisement. C’est possible. L’Afrique du Sud est l’un des leaders mondiaux de l’industrie minière, qui est l’une de ses principales ressources : 8% du produit intérieur brut, près de 500 000 emplois directs. C’est une terre historique de grands diamantaires, avec notamment une histoire emblématique devenue une forme de légende nationale : la découverte en 1905 du Cullinan, le plus gros diamant jamais mis au jour dans le monde, plus de 3 000 carats et trouvé presque accidentellement, à la surface du sol, avec un simple couteau de poche. Tous les Sud-Africains connaissent cette histoire. Et c’est ce qui les amène à Kwahlathi.

Cela dit, le risque d’un mirage, d’une illusion, est élevé. Les experts en géologie sont dubitatifs sur l’existence d’un filon. On en aura le cœur net dès que les pierres découvertes par le berger auront été expertisées. Une équipe de spécialistes envoyée par le gouvernement est arrivée sur place. Il ne s’agit peut-être que de simple quartz. Et le soufflé pourrait alors retomber aussi vite qu’il est monté, ne laissant derrière lui qu’une trainée de désespoir.      

Une femme creuse à la recherche de ce qu\'elle pense être des diamants après la découverte de pierres non identifiées dans le village de KwaHlathi près de Ladysmith, en Afrique du Sud, le 15 juin 2021. 
Une femme creuse à la recherche de ce qu'elle pense être des diamants après la découverte de pierres non identifiées dans le village de KwaHlathi près de Ladysmith, en Afrique du Sud, le 15 juin 2021.  (PHILL MAGAKOE / AFP)