Un monde d'avance, France info

Au Mexique, des trésors de la civilisation maya ont été mis au jour

Tous les jours, dans Un monde d'avance, un coup de projecteur sur une actualité à l'étranger restée sous les radars. Aujourd'hui, la découverte exceptionnelle d'un trésor maya au Mexique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le 5 mars, l\'Institut national d\'anthropologie du Mexique a présenté les premières images de la grotte de Chichen Itza.
Le 5 mars, l'Institut national d'anthropologie du Mexique a présenté les premières images de la grotte de Chichen Itza. (NATIONALES INSTITUT FOR ANTHROPO)

Au sud-est du Mexique, Yucatan est un site qui regorge de vestiges mayas, l'une des plus anciennes civilisations d'Amérique. C'est là, à 3 km à peine de Chichen Itza et de sa grande pyramide, qu'un archéologue expérimenté, Guillermo de Anda, explore des nappes souterraines. En 2018, guidé par des villageois, il a découvert l'entrée d'une grotte. Celle-ci était obstruée par des parpaings, murée 52 ans plus tôt par un chercheur qui n'avait pas exploré les galeries mais voulait protéger le site. Depuis, personne n'y était jamais retourné.

A une profondeur de 24 mètres sous terre

Mardi 5 mars, pour donner au monde un avant-goût de cette découverte avant sa révélation officielle, l'Institut national d'anthropologie et d'histoire du Mexique (INAH) a diffusé une vidéo de "teasing" sur les réseaux sociaux. On y voit Guillermo de Anda qui progresse en rampant dans une galerie, le visage éclairé par la lumière tremblante de sa frontale. "Nous sommes sur un site maya qui est sacré, dit l'archéologue. Et ce qu'il y a de plus sacré ici, c'est cette grotte. Le lieu est extraordinaire. Il va maintenant falloir dater et documenter tous ces objets de façon précise et les protéger." 

A 24 mètres sous terre, dans des salles desservies par des boyaux étroits et tortueux, se cachent en effet des centaines de vestiges archéologiques, offrandes faites aux dieux, notamment des brûleurs d'encens, en céramique, vieux de plus de 1000 ans, en excellent état.

La vie souterraine des Mayas

"Jamais, dans l'histoire de Chichen Itza, il n'y a eu d'étude sur l'aspect souterrain de l'univers maya", a dit plus tard Guillermo de Anda lors d'une conférence de presse. "Ce qui nous émeut le plus, ce ne sont pas ces objets en tant que tels, ce sont les informations qu'ils vont nous livrer. Parce qu'il y a énormément de vestiges de ce qui a été brûlé ou déposé ici : des restes de de colliers, de coquillages, des os, etc. Ils sont parfaitements conservés, la grotte n'a pas du tout été altérée. Cette découverte va changer ce que nous savions de Chichen Itza. On sait qu'elle répondra à toutes nos questions."

Faire tomber la pluie

D'après les premières hypothèses des archéologues, entre 700 et 1000 après JC, les Mayas auraient subi une période de sécheresse inhabituelle. C'est sans doute pour implorer les dieux et leur demander de faire tomber la pluie qu'ils seraient allés déposer leurs offrandes sous la terre, au plus près des entrailles des divinités, délaissant leurs temples dressés vers le ciel.

Avant de commencer leur exploration, les archéologues ont du chasser le "gardien" des lieux : un serpent corail, l'une des espèces les plus venimeuses au monde. A la demande des habitants, ils auraient même organisé une cérémonie spirituelle d’expiation, six heures durant, pour que le reptile ne les morde pas. Est-ce une légende pour embellir l'histoire ? Les Mexicains auraient assuré que le premier archéologue, qui avait muré la grotte en 1966, avait procédé à ce même rituel durant deux jours.

Cette découverte est loin d'être la plus extraordinaire des découvertes de l'empire maya mais elle permettra d'en apprendre davantage sur sa formation et ses coutumes. Et les archéologues ont encore du travail : après avoir parcouru 460 mètres dans les galeries, ils estiment que les deux tiers de la grotte restent à explorer.

Le 5 mars, l\'Institut national d\'anthropologie du Mexique a présenté les premières images de la grotte de Chichen Itza.
Le 5 mars, l'Institut national d'anthropologie du Mexique a présenté les premières images de la grotte de Chichen Itza. (NATIONALES INSTITUT FOR ANTHROPO)