Transportez-moi, France info

Transportez-moi. L'Europe des transports (2)

La semaine dernière, l’Europe des transports, à la veille des élections a été abordée. Aujourd'hui, les nouveaux élus doivent se répartir dans les différentes commissions. Qu’est-ce que cela va changer pour les transports ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 17 avril 2019.
L'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 17 avril 2019. (NOÉMIE BONNIN / RADIOFRANCE)

Les députés vont devoir se mettre d’accord quel que soit leur parti sur un programme. Pascal Durand, député de la liste Renaissance rejoint sa collègue Michele Rivasi, bien qu’étant d‘Europe écologie les verts, sur le fait qu'il est urgent de s'adapter aux demandes de notre planète et de modifier nos habitudes écologiques. 

Un pic de pollution avait touché Paris, à l\'hiver 2016.
Un pic de pollution avait touché Paris, à l'hiver 2016. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

En abordant la recherche, il est intéressant de comprendre comment se répartissent les budgets. Les industriels investissent dans la recherche à court et moyen terme, mais ils ont besoin d’une vision à plus long terme, c’est le rôle des organismes de recherche en partie subventionnés par l’Europe, comme par exemple l'IFSTTAR, l’institut des infrastructures des transports. Hélène Jacquot Gimbal, sa directrice insiste sur le fait que les budgets européens viennent en plus des budgets français et non pas à leur place. 

Mais les budgets européens servent également aux infrastructures lourdes comme le Lyon-Turin et la traversée des Alpes ou encore le canal Seine Nord. Thierry Gimbaud est le directeur général de voies navigables de France. Il confirme que cet axe fluvial permettrait d'enlever de la route environ 250 camions, en les remplaçant par des bateaux capables de porter jusqu'à 4 000 tonnes de marchandises. 

Ces derniers temps, la taxation du kérosène des avions a suscité beaucoup de débats, c’est notamment l'une des revendications des "Gilets jaunes" reprise par la plupart des candidats élus. Il faudra veiller à ne pas créer une distorsion de concurrence avec les compagnies extra européennes, qui rempliront leurs réservoirs en achetant le pétrole ailleurs.

A la Marche pour le climat à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 8 déecmbre 2018.
A la Marche pour le climat à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 8 déecmbre 2018. (BORIS HORVAT / AFP)

Plus lourds, ils consommeront plus et pollueront plus. Il faut donc trouver le bon équilibre. Les lobbys, qu’ils soient chinois, russes ou américains ont déjà menacé, par le passé, de ne plus acheter d’Airbus, si on appliquait cette taxe. José Bové ancien député européen, parle de millions d'euros dépensés pour les lobbys, qui nécessitent d'appliquer des déontologies claires afin d'éviter toutes les dérives non désirées.  

Il y a donc urgence à innover au travers d’organismes tels que l’Onera, institut français de recherche aéronautique, qui va présenter par exemple au prochain Salon du Bourget son concept d’avion ampere, avec 40 moteurs électriques intégrés dans l’aile, une vraie rupture technologique, selon Bruno Sainjon, son PDG. 

La Grande Bretagne est bien partie pour un Brexit dur, les conséquences vont être compliquées à gérer, en particulier pour les entreprises comme Airbus, mais malgré tout, nos amis anglais, qui roulent à gauche, comptent en miles, en pouce ou en pied, font le plein en gallon, boivent des pintes de bière, et paient en livres sterling, on a quand même pu faire voler le Concorde.

La journée mondiale de la sclérose en plaque a eu lieu avant-hier et le coup de coeur de la semaine est pour ce pilote qui lutte contre cette maladie dégénérative en comparant sa maladie à la fonte des glaces. Il s’agit de Loïc Blaise qui a fait le tour de l’Arctique en ULM, il perd chaque jour quelque chose, qu’il ne retrouvera jamais, exactement comme la banquise qui disparaît peu à peu.

Urgence médicale et urgence climatique, même combat ! Du courage il en a, des moyens il lui en faut, pour qu’il puisse repartir voler sur la banquise avec cette fois-ci un avion électrique à hydrogène, zéro émission, un message pour l’avenir.

Loic Blaise -Polar Kid
Loic Blaise -Polar Kid (Life Odyssey)

L\'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 17 avril 2019.
L'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 17 avril 2019. (NOÉMIE BONNIN / RADIOFRANCE)