Transportez-moi, France info

Transportez-moi à Istanbul

Les Lamazou sont une tribu de navigateurs. Titouan, champion du monde de course au large, continue de naviguer à travers le monde avec ses pinceaux. Ses portraits de femmes lui ont valu le titre "d'artiste de l'Unesco pour la paix". Son frère Pierre est commandant de bord à Air France, c'est lui qui nous emmène aujourd'hui à Istanbul, décollage immédiat !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

France Info et Air France vous offrent la
possibilité de gagner un billet d'avion pour deux personnes
à destination d'Istanbul. Pour jouer, cliquez ici et répondez à la question
suivante : 
Appelée autrefois Byzance, en quelle année Constantinople est-elle
devenue Istanbul ?

" En approche sur Istanbul, on découvre depuis l'avion,
cette ville aux 7 collines, bâtie autour du Bosphore et de la corne d'or, un
carrefour des civilisations et donc des transports depuis la nuit des temps", Pierre Lamazou

Et ce n'est pas fini! Car l'ambition des Turcs est d'ouvrir en 2016
le plus grand aéroport mondial, avec un trafic maximal annuel de 150 millions
de passagers! Ils deviendront alors de sérieux concurrents pour le hub de
Dubai, et un atout majeur pour la candidature de la Turquie aux JO de 2020.

Constantinople, devenue Istanbul en 1930, est une ville qui regorge de vestiges byzantins et ottomans, où se côtoient entre
autres la Mosquée Bleue, et la cathédrale Sainte-Sophie.

Victime de son succès, elle est devenue au fil des ans une des
métropoles les plus encombrées. 4 millions de voitures encombrent et
polluent la ville quotidiennement. C'est pourquoi les transports en commun ont été rapidement développés.

Istanbul a toujours été une
ville en avance sur son temps en matière de mobilité et d'infrastructure de
transports. Ainsi en 1502, Léonard de Vinci avait dessiné un pont au-dessus de
l'estuaire de la Corne d'Or.

Plus de 500 ans
plus tard, s'achève la construction d'un nouveau pont suspendu d'un kilomètre.
Il est contesté en raison de l'appartenance du site au Patrimoine mondial de
l'humanité. Quoi qu'il en soit, plus
de 2 millions de passagers traversent chaque jour le Bosphore et, il faut
bien trouver des solutions pour ce flux qui grossit chaque année.

Istanbul
est la seule capitale au monde à cheval sur deux continents. Tous les
transports passent au-dessus ou en dessous du Bosphore. En terme de transports ferroviaires, c'est la 3e mégapole
mondiale derrière Tokyo et
New York. Istanbul possède aussi l'un des plus vieux funiculaires du monde. Un
funiculaire souterrain avait été inauguré il y a 138 ans, quelques années seulement après la création
des métros londoniens et new-yorkais.

Selon Pierre Lamazou, la capitale turque est la ville de l'intégration par excellence : "A Istanbul, chacun, qu'il
soit musulman, chrétien, ou orthodoxe y trouve ses racines. Seul état laique
à majorité musulmane, c'est surtout la porte de l'Europe vers l'Asie... Une
porte que l'on peut atteindre avec le célèbre Orient-Express. Mon rêve à
moi, serait "d'atterir" à Istanbul à bord d'un magnifique voilier, comme les
anciens navigateurs depuis la nuit des temps. 
"

 Les bonus
 :

D'un
point de vue funiculaire, Istanbul est tout aussi chargée d'histoire puisque
circule toujours en son sein un des plus vieux funiculaires au monde. Non
seulement c'est un funiculaire mais il est aussi considéré comme l'un des plus
vieux métros au monde après celui de Londres en 1863 et New York en 1868!

La Corne d'Or est un
estuaire préhistorique inondé. Il est de long de 7,5 kilomètres et large de 750
mètres. Sa profondeur maximale, là où il rejoint le Bosphore, est d'environ 35
mètres.

Elle est aujourd'hui
traversée par trois ponts. Ils sont d'amont en aval. Le pont de la Corne d'Or,
le pont Ataturk, et le pont de Galata. En 1502, Léonard de Vinci a
produit le dessin d'un pont au-dessus de la Corne d'Or (avec une travée unique
de 240 mètres) dans le cadre d'un projet de génie civil destiné au sultan Bayezid II. Après cinq siècles, le projet de pont
de Léonard de Vinci traversant la Corne d'Or devient le premier projet
architectural du génie de la Renaissance à être réalisé à la taille réelle.

Le pont est une copie exacte de la conception de Léonard de Vinci,
avec une seule travée de 240 m, une largeur de 8 mètres et une hauteur
au-dessus de la Corne d'Or à 24 mètres, comme indiqué sur ses croquis.

Le bateau est le moyen le plus agréable pour circuler à
Istanbul. Aux heures de pointe, il faut voir le ballet incessant de ces bateaux
blancs sur le Bosphore. Deux types de bateaux desservent la ville et les îles
de la mer de Marmara : le ferry   (vapur), dont les
traversées d'une rive à l'autre sont fréquentes, et les autobus de mer  (deniz otobüsleri), plus
rapides. Il ya aussi de nombreux bateaux-taxis qui peuvent accueillir 10
personnes.  

Pierre Lamazou
est commandant de bord sur Boeing 777. Ses enfants Amandine et Guillaume
sont également pilotes à Air France. La navigation qu'elle soit sur mer ou dans
les airs est passée de génération en génération.

Son frêre, Titouan Lamazou est parti autour
du monde pour réaliser un carnet de voyage. Il a choisi le bateau comme mode d'itinérance, en proposant ses
services d'équipier. C'est ainsi qu'il a rencontré Eric Tabarly, dont il sera pendant deux ans l'équipier sur Pen
Duick VI
. Puis il a armé l' Écureuil-d'Aquitaine I,  il a participé à toutes les épreuves de courses au
large et a remporté la première édition du Vendée Globe, première course autour du monde en solitaire sans escale. Il a été sacré Champion du Monde de course au large et a fondé, avec Florence Artaud  le trophée Jules Vernes, première course sans
limite de taille pour les navires. Il a lancé la construction du plus grand
monocoque de course jamais réalisé en matériaux composites, "Tag Heuer",
une goélette de 43,60 mètres de long.

Il a ensuite retrouvé sa première vocation d'artiste, publié de nombreux
ouvrages, qui lui ont valu d'être nommé "Artiste
de l'UNESCO pour
la Paix " en reconnaissance " de son engagement personnel
et en sa qualité de peintre, d'écrivain et de photographe en faveur de la
promotion des femmes et de l'affirmation de leurs droits ".

Titouan, Pierre, Amandine et Guillaume LAMAZOU des navigateurs qui n'ont pas fini de nous étonner...

 

 

(©)