Tout Info, tout éco, France info

Le nouveau compteur électrique Linky s'invite en pleine COP21

''Linky". Il va falloir s’habituer à ce nom. A partir de mardi 1er décembre, Linky va devenir le nouvel animal de compagnie des foyers français… c'est le nouveau compteur électrique. Son installation va durer six ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Compteur Linky © Maxppp)

Dès mardi, 35 millions de foyers seront équipés à raison de 40.000 compteurs posés par jour. Fini le passage de l’agent EDF chargé de relever les compteurs à la maison… ERDF – la structure qui gère le réseau de distribution d’électricité – pilotera le relevé des données à distance.

Nos factures ne seront plus basées sur une simple estimation au trimestre mais intégreront notre consommation réelle. En pleine COP21 pour sauver le climat, on ne pouvait rêver meilleure entrée en scène marketing pour ce compteur censé nous aider à améliorer notre efficacité énergétique.

Et dans les faits, est-ce aussi simple ?

 Simple oui... mais très polémique surtout. Ce nouveau boitier est gratuit pour l’abonné mais coûtera à ERDF cinq milliards d’euros (140€ par appareil). Quel sera l'impact sur la facture finale des particuliers ? A voir.

Et puis Linky est censé aider le client à contrôler sa consommation mais n'a rien à voir avec les systèmes traditionnels, qui permettent d'économiser l'énergie, comme les thermostats ou les régulateurs de chauffage. Le compteur ne transmettra aux abonnés que les volumes globaux d'énergie consommée.

L'information sur le prix, elle, sera disponible uniquement via un abonnement spécifique.

Les associations de consommateurs ne l'entendent pas de cette oreille

 Les associations de consommateurs n’y voient qu'un outil commercial ; les électro-sensibles craignent une nouvelle source de nuisance physique. Au même titre qu’il y a les smartphones (les téléphones intelligents pour les communications), Linky est l’ambassadeur des ‘’smart grids’’, les réseaux intelligents. 

La réflexion d'aujourd'hui doit donner des résultats en 2030 grâce au « mix-énergétique » (un peu de nucléaire, un peu de renouvelable). C'est ce que les spécialistes appellent "le management décentralisé de l'énergie", une théorie développée par l'économiste américain Jeremy Rifkin. Selon Rifkin,  internet a un rôle à jouer dans la compétitivité au service du particulier… d’où le Linky.

(Compteur Linky © Maxppp)