Tout Info, tout éco, France info

Le Bitcoin se porte plutôt bien

Resté jusqu'à présent plutôt confidentiel, le "Bitcoin fait de plus en plus d'adeptes. Cette monnaie purement virtuelle que l'on s'échange sur internet commence à inquiéter les banques centrales.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Inventée en 2009 après la crise financière, présentée comme plus stable que toute autre devise officielle en période de crise, cette monnaie est le bébé d'un informaticien dont on ne connaît rien de l'identité si ce n'est qu'il se fait appeler Satoshi Nakamoto, le pseudonyme d'un programmeur informatique sans visage. Cette monnaie est sans contrôle, ne passe par aucune banque centrale ou commerciale, est livrée à un protocole d'échange libre auquel l'utilisateur fait confiance... il est possible d'en acheter sur des sites spécialisés qui font office de bureaux de changes. Le site français le plus connu, dont je tairai le nom, compterait à ce jour un peu plus de 25.000 utilisateurs.


Concrètement, comment fonctionne cette ''monnaie'' ?

Sa valeur est déterminée en fonction de l'offre et de la demande par un réseau informatique lui aussi anonyme. Le système est géré par un automate qui ne répond à aucune loi ni règle officielle. Avec des euros, des dollars, des livres sterlings ou autres, vous achetez à vua un ordre bancaire un nombre de bitcoïns. La somme correspondante est stockée sur un portefeuille électronique du genre Paypal et vous sert ensuite à échanger des biens sur internet, de gré à gré. La semaine dernière les variations ont été très importantes : on est monté jusqu'à 203 euros le bitcoin mercredi... vendredi il ne valait plus que 41 euros... hier soir, il en valait 71.


Quelles sont les principales craintes des banques centrales ?*

On estime aujourd'hui la masse en circulation à environ 1 milliard d'euros. Ca commence à faire une jolie somme. Les échanges étant totalement anonymes peuvent conduire le Bitcoïn à devenir une alternative monétaire au trafic de drogue ou au blanchement d'argent sale. Comme par hasard, on a enregistré une envolée des cours en pleine crise à Chypre, ce qui fait dire aux banquiers que des avoirs chypriotes ou russes on certainement transité par là. Enfin, la Banque Centrale Européenne met en garde contre un fonctionnement à la ''Ponzi'', ce système qui consiste à créer une chaîne de rémunération pyramidale. Un système à la Bernard Madoff en quelque sorte. Car pour réaliser une transaction en Bitcoïn, évidemment, on paie une commission d'intervention. Donc méfiance... si la crise inspire des idées à certains, il convient de rester prudent. Inutile de marquer ainsi sa défiance à l'égard de l'euro.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)