Tout Info, tout éco, France info

La place de l'économie dans la campagne de François Hollande

Vous revenez ce matin sur le volet économique du discours prononcé hier par François Hollande au Bourget... un discours très ancré à gauche qui entend lutter contre "la finance sans visage".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour ce premier grand discours de campagne, François HOLLANDE a voulu marquer les esprits et y est parvenu avec des mesures emblématiques mais qui pêchent par le manque de détails et de précisions concernant, par exemple, les moyens de réduire la dette. Un discours très offensif contre la finance ravageuse qui n'est pas sans rappeler le ton Mitterrandien du discours d'Epinay en 1971. Supprimer les stocks options, encadrer les bonus, empêcher les banques de spéculer avec les dépôts des français, séparer les métiers de banque de dépôt et de banque d’affaires, rétablir l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, mettre un terme aux avantages fiscaux qui permettra de récupérer 30 milliards d’euros. L'ambition affichée est de donner à la France des capacités de se redresser… voilà pour la tonalité générale... pour les détails, il faudra attendre jeudi avec la conférence de presse et le débat télévisé sur France 2 le soir face à Alain JUPPE.

Les jeunes et les entreprises sont également présents dans le programme de François HOLLANDE.

Les jeunes sont au cœur de cette campagne... que ce soit chez François HOLLANDE ou dans la majorité présidentielle qui n'a toujours pas de candidat officiel... les différents programmes affichent leurs ambitions concernant l'emploi mais aussi le logement. Faciliter les conditions d'accès au logement est crucial à plus d'un titre car cela concerne notamment les étudiants... c'est une variable importante de leur pouvoir d'achat. Quant aux entreprises... il y a une mesure sur laquelle François HOLLANDE a doublé Nicolas SARKOZY sur sa droite : c'est le Fonds Stratégique d'Investissement pour aider les petites sociétés à se développer. Fin janvier, le Président de la République devait, selon nos informations, annoncer la régionalisation de ce fonds pour coller au plus près du terrain. Et bien cette mesure, François HOLLANDE l'a fait sienne hier.

Et que dire de la dimension européenne de ce discours...

Là encore : François HOLLANDE est resté dans les grandes incantations ou les idées difficilement réalisables. Deux exemples précis : mettre en place des eurobonds pour mutualiser la dette européenne : il faudra affronter l'hostilité de l'Allemagne... idem pour la renégociation de l'accord européen du 9 décembre dernier... impossible pour un seul pays, pour un seul homme (fut-il nouveau Président de la république) sauf à dire clairement ce qu'il a dans sa botte secrète.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)