Tout Info, tout éco, France info

Jean-Bernard Lévy à la tête d'Edf : un choix qui a du sens

La valse des patrons des grandes entreprises passera bientôt par GDF-Suez. Mercredi 15 octobre, c'est EDF qui a fait l'actualité. Actionnaire à 85% de l’électricien français, l’Etat a choisi le futur président du groupe et créé la surprise.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Jean-Bernard Levy, ancien président de Thalès, a été choisi par l'Elysée pour diriger EDF © Christophe Morin / MAXPPP)

Le président de la République a décidé de débaucher l’actuel patron du groupe Thales pour remplacer Henri Proglio, nommé par Nicolas Sarkozy en 2009. Non pas que le bilan du sortant soit négatif. Les résultats de l’entreprise ont progressé, la paix sociale a été maintenue et de beaux contrats ont été signés dont un récemment en Grande-Bretagne dans le nucléaire. Touché par la limite d'âge, Henri Proglio aurait dû partir dans deux ans et son remplacement est présenté aujourd’hui comme une affaire politique. En réalité, l’affaire est beaucoup plus subtile.**

Le chef de l'Etat a sorti de son chapeau un homme que personne n'attendait

Dans ce dossier, François Hollande a fait preuve d'autorité. Il aurait pu prendre un politique ou un ami pour présider aux destinées de l'énergéticien. Et bien non. Jean-Bernard Lévy est tout sauf un politique, encore moins de gauche. Présenté comme chiraquien, proche de Gérard Longuet, ancien de Bercy, celui qui fut également patron de Vivendi est à la fois un gestionnaire du privé, un ingénieur (X-Mines-Telecom) et il connaît très bien l'administration. Or, EDF est à la fois une entreprise et le prolongement d'une administration.

Profil idéal

Technicien-manager, Monsieur Lévy a surtout œuvré dans l'électronique et les technologies numériques. L'avenir d'EDF c'est la transition énergétique dans laquelle les hautes technologies vont jouer un rôle de plus en plus important. Ce sont notamment les "smartgrids ", les réseaux intelligents qui permettront de transmettre toutes les énergies du futur. Nous sommes là au cœur de la convergence entre le monde de l'électricité et celui des technologies de l'information. Dans ce cadre, oui, l'arrivée de Jean-Bernard Lévy à la tête d'EDF prend tout son sens.

(Jean-Bernard Levy, ancien président de Thalès, a été choisi par l'Elysée pour diriger EDF © Christophe Morin / MAXPPP)