Tout Info, tout éco, France info

Esprit d'entreprise : les jeunes ont la niaque

Comment les jeunes voient le monde de l’entreprise ? Plutôt mal, si l’on en croît une enquête qui vient d’être réalisée auprès des 15-20 ans. Une enquête qui est aussi porteuse d’espoirs.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Esprit d'entreprise : les jeunes font la niaque © Maxppp)

C’est une étude intéressante car ce regard porté sur l’entreprise est celui des futurs actifs. BNP Paribas et le cabinet Boson Project ont interrogé 3.200 personnes âgées de 15-20 ans, la génération née après 1995, hyper connectée, accros aux Smartphones et tablettes. On pourrait dire que c’est une génération connectée aux ordinateurs mais déconnectée de la vie. Et bien détrompez-vous.

Si cette génération perçoit l’entreprise comme un milieu hostile (« compliqué », « cruel »… ce sont les mots employés), elle ne la rejette pas, bien au contraire puisque près de 60% des jeunes interrogés veulent devenir leur propre patron. Point particulièrement notable : les jeunes interrogés estiment qu’un bon patron a de bonnes chances d’avoir la confiance de son équipe. Un regard très mesuré pour les 15 – 20 ans.

 

Message positif ou négatif

 

C’est un peu des deux. Négatif pour l’image du patronat… on remarquera que cette enquête raisonne avec l’échec des négociations entre patrons et syndicats sur le dialogue social et la reprise ne main des affaires par le gouvernement. En revanche positif car les jeunes disent qu’ils ont la fibre entrepreneuriale. Ils veulent créer, ont des idées.

Ce sentiment est confirmé par une autre enquête publiée en décembre par le Club des Entrepreneurs : les jeunes de 18 à 27 ans interrogés à l’époque estimaient que créer une entreprise serait plus facile que leur travail actuel. Ils sont prêts à se lancer au nom de la liberté, même avec une rémunération plus faible au début. Créer une entreprise est pour eux synonyme d’épanouissement.

 

Que disent les parents ?

 

Je vais vous choquer. Plus que prudents, ils apparaissent comme ‘’pantouflards’’. Papa et maman considèrent en grande majorité que l’entrepreneuriat est avant tout un risque pour l’avenir de leurs enfants. Ils imaginent bien leur progéniture patron au sein d’une entreprise, mais comme salarié, pas comme entrepreneur.

Constat : les jeunes ont la ‘’niaque’’… c’est un bon bol d’air pur dans le contexte anxiogène que nous vivons aujourd’hui.

(Esprit d'entreprise : les jeunes font la niaque © Maxppp)