Tout et son contraire, France info

Tout et son contraire. Steevy Boulay : "J’en ai marre de me battre pour ce que je suis"

Steevy Boulay s’est fait connaître avec l’émission de télé-réalité Loft Story. Aujourd’hui comédien et chroniqueur, il est l'invité de Philippe Vandel jeudi 13 octobre dans Tout et son contraire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Steevy Boulay,devant le théâtre du Rond Point à Paris, le 27 janvier 2013.
Steevy Boulay,devant le théâtre du Rond Point à Paris, le 27 janvier 2013. (FOC KAN / GETTY IMAGES EUROPE)

Steevy Boulay vient de publier son premier roman Le devoir avant tout. Il le présente comme un James Bond à la française où la France renoue avec la monarchie. Dans son livre, l'ancien pensionnaire du Loft plaide pour que La France redevienne une monarchie constitutionnelle. Il insiste bien sur le fait d’ailleurs que le roi n’aurait pas de pouvoir politique.

Pas de soutien à Nicolas Sarkozy en 2017 

Et la politique, il la connaît bien également. Steevy Boulay avait fait beaucoup parler de lui en prenant sa carte à l’UMP pour soutenir Nicolas Sarkozy lors des présidentielles de 2007. Mais, aujourd’hui, il ne veut plus de lui à la tête de la France, se disant catastrophé notamment par son discours de Lambersart : "Le gaz de schiste pour moi ce n’est pas possible. On ne va quand même pas polluer notre eau ad vitam aeternam pendant 50 ans, tout ça pour avoir du gaz à bon prix."

Aujourd’hui Steevy Boulay ne sait pas pour qui il votera en 2017. Homosexuel et catholique, il n’est pas tendre contre les religieux opposés au mariage pour tous.  "J’en ai marre de me battre pour ce que je suis" dit-il au micro de Tout et son contraire. 

Je ne comprends pas les catholiques, je n’aurai pas le droit d’aller au paradis parce que je suis gay ?

Steevy Boulay

sur franceinfo

Steevy Boulay,devant le théâtre du Rond Point à Paris, le 27 janvier 2013.
Steevy Boulay,devant le théâtre du Rond Point à Paris, le 27 janvier 2013. (FOC KAN / GETTY IMAGES EUROPE)