Cet article date de plus de huit ans.

Tété : "La chanson, c'est une discipline d'escroc"

écouter
Le chanteur Tété s'est fait connaître du grand public avec "A la faveur de l'automne". Plus de 150.000 ventes, une nomination aux Victoires de la Musique et album révélation de l'année 2004. Tété vient de sortir "Nu là-bas".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

L'idée de Nu là-bas est de penser à la façon de sortir de
soi, de se réinventer au quotidien. On essaye de penser à des trucs fous qu'on
ne s'autorise jamais, raconte Tété. Cet album est aussi "un livre de
géographie affective.
"

Tété a choisi le blues car pour lui c'est le seul genre
musical qui vieillit bien. Il estime que l'on ne peut pas faire du disco ou du
funk toute sa vie, parce qu'on est ridicule passé un certain âge. En arrivant en
France, Tété découvre les séries américaines et leurs génériques. "C'est
ça qui était ma première bande son et les disques de jazz de ma mère à la
maison. Tout ça est mâtiné de blues et les choix que j'ai fait inconsciemment c'était
pour me rapprocher de cette source.
"

Tété a coutume de dire "La chanson, c'est une discipline
d'escroc
". "Ce qui m'a amené au français c'est le français destiné à être lu et
pas celui à être entendu. Quand on voit les trésors d'ingéniosité qu'il faut
pour défendre un personnage sur 200 pages et tenir une intrigue, on se rend
compte que quand on veut écrire une chanson, c'est deux couplets et demi. C'est
très court.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.