Tout et son contraire, France info

Sa Majesté Sérénissime Gérard de Villiers

Gérard de Villiers, le créateur, l'auteur et l'éditeur de la collection SAS est un cas unique dans l'histoire de l'édition. Cette collection existe depuis 1965 et représente plus de 150 millions de livres vendus depuis 47 ans dans le monde. Il publie, en moyenne, quatre romans d'espionnage par an.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

SAS, ça veut dire Son Altesse Sérénissime et pour la petite
histoire : quand il était journaliste à France Dimanche, Gérard de Villiers a couvert le
mariage de Grace kelly et du Prince Rainier à Monaco. La population monégasque l'agaçait et il
a eu l'idée de donner au héros qu'il créait, le titre de SAS par ironie.

Romans policiers avec des doses d'érotisme, il se rend sur les
lieux de ses intrigues, deux ou trois semaines, Libye,
Afghanistan, Colombie, Mali etc... Il a un réseau d'informateurs incroyable dont des
militaires et des agents des services secrets. 

Gérard de Villiers donne une information à propos de l'attentat du
DC10 d'UTA qui avait fait 170 morts au Niger en 1989. L'enquête a révélé que
l'attentat a été organisé par le colonel Khadafi.

Et Gérard de Villiers d'ajouter "qu'à bord de cet avion devait monter à l'escale de Ndjamena, un colonel basé
en Egypte, violent opposant de Kadhafi. Ce colonel
était inscrit sous un faux nom et n'a pas pris l'avion pour des raisons
inconnues. L'engin explosif avait été mis à Brazzaville avec minuterie et
devait exploser au dessus de la Méditerranée. A cause du retard, il  a explosé au dessus du Niger. Et aujourd'hui
ce colonel est président de l'Assemblée Nationale Libyenne".

Gérard de Villiers est riche et à plus de 80 ans il ne recule devant rien pour
écrire ses livres. Jusqu'à se retrouver dans des pays extrêmement pauvres avec des
conditions de vie plus que spartiates car c'est ça qui le fait fonctionner.

 

(©)