Tout et son contraire, France info

Rost : "la première arme dans une vie, c'est le savoir"

Rost, rappeur et producteur de rap, est aussi le président-fondateur du collectif "Banlieues actives". Et il a une trajectoire très particulière: il vient de la rue, des quartiers défavorisés ou populaires. Il a débarqué du Togo avec ses parents à l'âge de onze ans. Ils habitaient à neuf frères et sœurs dans un squatt de 28m2. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Lui-même fait le pont entre plusieurs univers. Il vient
d'Afrique et de la banlieue. C'est en même temps un fils de prof, qui s'exprime
très bien. En 2007, Rost a fait campagne pour que les jeunes s'inscrivent sur
les listes électorales. Ironie de l'histoire : il a des papiers, mais toujours
pas la nationalité française. C'est à dire qu'il ne peut pas voter. De
2010 à 2012, Il a fait partie de l'entourage de François Hollande (il utilisait
même l'un de ses  titres sur ses meetings, L'avenir c'est nous ). 

Rost a commencé par le graffiti. Dans un univers très
violent, il dit de cette période : "j'étais dans les embrouilles, je
passais mon temps à me battre, à tirer sur d'autres. C'était facile de se
procurer des armes". Auparavant, il avait déjà vu des copains mourir par
balles. Cela ne l'avait pas affecté plus que ça. Le déclic est venu plus
tard...

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)