Tout et son contraire, France info

Pierre Larrouturou : "François Hollande a des solutions mais nous amène dans le mur"

Pierre Larrouturou, essayiste, économiste et homme politique, s’est présenté aux Européennes avec le parti qu’il a créé : Nouvelle Donne. Il a obtenu 3,06% des voix en Ile-de-France. Il vient de publier "La grande trahison", aux éditions Flammarion.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Pierre Larrouturou © Flammarion)

Dans La grande trahison, il n’est pas tendre avec François Hollande qui avait promis de le recevoir et qui n’en a rien fait. "Il avait écrit à Stéphane Hessel et à moi il y a deux ans en disant que nos idées étaient très intéressantes et qu’il voulait nous rencontrer. Cela nous énerve de voir qu’il sait qu’il y a des solutions, mais qu’il nous amène dans le mur. On montre que l’on peut relancer l’activité si on avait une vraie politique du logement, sur les PME… "

Pierre Larrouturou donne des chiffres qui font froid dans le dos. Il n’y a pas qu’en France que l’économie va mal. Beaucoup de pays présentés comme des champions s’enfoncent dans la crise, même la Chine dont on dit qu’elle casse la baraque, pareil pour les USA, dont il nous donne le chiffre de la croissance.

"Les Etats-Unis c’est moins 1%. On nous raconte des bobards pour être gentil. On a des politiques qui ne travaillent pas et qui ne regardent pas la réalité. En Allemagne, la croissance de PIB c’est 0,0%, je n’appelle pas cela une grosse reprise. Au Japon, le Premier ministre vient de dire que le pays retombe et en Chine, l’activité recule depuis quatre mois parce que la bulle immobilière est en train de péter. "

"Ce que fait Hollande est scandaleux quand il décide de ne pas séparer les banques de dépôt et les banques d’affaire. On peut avoir n’importe quand une crise sur les marchés financiers et si elles ne sont pas séparées on aura un impact catastrophique sur l’économie réelle. Il avait promis qu’il ferait une séparation des banques et il ne l’a pas fait. "

 

TOUT ET SON CONTRAIRE/ Les solutions de Pierre Larrouturou
--'--
--'--

 

La semaine de 4 jours

Pierre Larrouturou plaide non pas pour les 35 heures, mais pour la semaine de quatre jours. Sur le papier son idée est formidable (et séduisante) : travailler un jour de moins, quatre jours au lieu de cinq, mais en ayant non pas une réduction de salaire de 1/5e, donc 20%, mais seulement de 3% à 5%, voire aucune réduction de salaire. Cela parait complètement utopique : pas du tout si l’on en croit Pierre Larrouturou...

"Chez Mamy Nova l’usine travaille six jours par semaine mais les salariés sont passés à quatre jours. Ils sont payés comme avant et l’entreprise a créé 130 emplois. L’entreprise arrête de payer les cotisations chômage parce que quand vous embaucher 130 personnes cela fait 130 personnes qui ont un boulot, qui paient de la TVA, qui paient des impôts et cela fait des chômeurs en moins pour l’Unedic. "

"En un siècle, on a divisé par deux le temps de travail. On est passé de sept jours à six, puis de six à cinq, on a mis des congés payés. Aujourd’hui, on travaille deux fois moins que nos arrière-grands-pères et on gagne cinq fois plus. Cela s’appelle l’intelligence humaine, la productivité. "

 

TOUT ET SON CONTRAIRE / Le vrai-faux de Pierre Larrouturou
--'--
--'--
(© Flammarion)

 

 

(Pierre Larrouturou © Flammarion)