Tout et son contraire, France info

Mimie Mathy : "Personne n'est pareil"

La comédienne Mimie Mathy est l'une des Françaises les plus populaires de France (elle était n°1 en 2010). C'est la vedette de la série Joséphine Ange Gardien, sur TF1, en tête des audiences avec 7.000.000 des fidèles au poste soit 26,5%. Elle n'a pas abandonné la série, mais elle est revenue sur scène avec un nouveau spectacle : Je re-papote avec vous, au théâtre de la Porte St Martin à Paris. [Rediffusion du 23 octobre 2013]

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Je re-papote avec vous , au théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris est la suite de J'adore papoter avec vous . Dix
ans après, Mimie Mathy remonte sur scène et raconte sa nouvelle vie. Depuis le
dernier spectacle, elle s'est mariée avec un spectateur qu'elle a fait monter
sur scène. Maintenant, plus personne ne monte sur scène, en tout cas pas
d'homme, sur ordre de son mari.

"Les gens ont tendance à se demander si nous avons une
vie normale. Oui, nous avons une vie normale,
"  explique Mimie Mathy.

Certaines personnes pensent qu'elle est vraiment un ange. "Un
jour un monsieur vient vers moi et me demande ce que je peux faire pour lui
parce qu'il a reçu un avis d'expulsion.
" Mimy Mathy, lui répond qu'elle ne
peut pas grand-chose pour lui, mais l'homme lui dit : "Mais si, dans
l'épisode d'il y a un mois vous avez aidé quelqu'un. Donc, dans le
spectacle j'explique que je ne suis pas un ange, mais qu'en claquant des doigts
il peut se passer quelque chose.
"

Petite et alors ?

Elle ne manque jamais de donner sa taille d'ailleurs : 1m32 !
Paradoxalement, elle ne nourrit aucun complexe, en tout cas aucune rancoeur. Ce
sont les autres les plus surpris. Ses parents l'ont élevée comme une petite
fille normale. Quand elle voulait prendre un objet qui était trop haut dans un
placard, ils lui disaient simplement : prends une chaise. "Mes
parents m'ont appris à me débrouiller et à accepter ce que j'étais sans envier
les autres. Il faut dire à tous les enfants que personne n'est pareil.
"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)