Cet article date de plus de quatre ans.

Mathieu Sapin : "Gérard Depardieu est bien plus intéressant que l’image qu’on a de lui à la télé"

écouter (4min)

Dessinateur et scénariste de bandes dessinées, Mathieu Sapin est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mathieu Sapin dans son atelier à Paris (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)

Mathieu Sapin est connu pour ses BD-reportages comme Le Journal d'un journal, où il raconte au jour le jour le quotidien Libération. En 2015, avec Le château, il illustre la vie à l'Élysée sous François Hollande. Aujourd’hui, il publie Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu (Dargaud).

Ce projet pour Arte commencé en 2012 ne devait durer que quelques semaines. Mais les deux hommes se sont tellement bien entendus que Mathieu Sapin a suivi l'acteur partout pendant cinq ans. D'après lui, Gérard Depardieu "est bien plus intéressant et complexe que l’image qu’on a de lui à la télé".

Planches extraites de Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, de Mathieu Sapin (DARGAUD)

Avant de commencer, le comédien a mis en garde le dessinateur : "Si tu le fais, tu le fais vraiment. Il faut que tu parles de Depardieu qui se casse la gueule en scooter, Depardieu qui pisse dans un avion… " 

Depardieu accouche sa mère trois fois

Dessiné par Mathieu Sapin, Gérard Depardieu raconte qu'enfant, il a lui-même accouché sa mère de ses trois frères. Lors de la naissance de son troisième frère, Depardieu a même été obligé, à 10 ans, d'intervenir alors que sa mère fait une descente d'organes. Est-ce inventé ? "C'est quelqu'un qui a une vie complètement hors norme, avec lui tout est possible. Il n'a pas de retenue, pas de limite...  Donc je pense que c'est bien arrivé."

Autre instant capté par Mathieu Sapin : Depardieu répond au téléphone à l'invitation de la Cinémathèque de Paris qui organise une rétrospective de ses films. Il est sur un tournage et refuse de se rendre à la soirée. Il dit : "Je l'ai envoyé chier". Qui ? Costa-Gavras. Mathieu Sapin a raturé le nom dans son dessin, mais on peut quand même y lire celui du président de la Cinémathèque française. "Je ne l'ai pas fait exprès, je n’ai pas relu et il y a des choses qui sont passées" explique t-il. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tout et son contraire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.