Tout et son contraire, France info

La philosophie d'Alexandre Jollien

Le philosophe suisse a déjà publié quatre livres et donne des conférences dans le monde entier. Handicapé de naissance, il est ce qu'on appelle un handicapé moteur cérébral (étranglé par le cordon ombilical), il a vécu de 3 à 20 ans dans une institution spécialisée. On lui refusait le droit de faire des études. Et puis un jour, dans une librairie, il découvre Platon. Et là, sa vie bascule.

(©)

Il refuse que les choses ne soient pas figées. Il a une très
jolie phrase, qu'il emprunte au bouddhisme : "Le Bouddha n'est pas le Bouddha,
c'est pourquoi le j'appelle le Bouddha"
. Il y a aussi une citation lourde de
sens qu'il emprunte à Socrate : "Il faut chercher à vivre meilleur
plutôt que de chercher à vivre mieux".

Alexandre Jollien a des enfants et leur enseigne de drôles
de choses. Un jour, il les convoque, prend trois livres et y place un billet de 10 francs et ils vont les donner dans la rue à
un clochard, un clodo comme il dit. Un moment émouvant humainement.

Il vient de publier : Petit traité de l'abandon. Pensées
pour accueillir la vie telle qu'elle se propose
aux éditions du Seuil. Ceci
dit, il aime provoquer le destin. En projet : quitter la Suisse et s'installer
en Corée pour approfondir la méditation, la voie du Zen et découvrir une autre
culture avec sa femme et ses enfants.

 

 

 

 

 

(©)