Tout et son contraire, France info

Joann Sfar : "J'ai plaisir à voir des horreurs"

Joann Sfar, dessinateur et scénariste de BD : Donjon, Le Chat du Rabbin, Petit Vampire, Grand Vampire. A 41 ans, il a publié plus de 200 ouvrages de BD en 20 ans ! Joann Sfar vient de se mettre au roman et publie "L'éternel", chez Albin Michel.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Un roman salué comme un coup de maître, même par des
références comme Le Monde ou François Busnel sur France 5. L'histoire se passe en
1917, sur le front russe, et raconte la vie de deux frères, qui viennent
d'Odessa, et qui sont pris dans un traquenard tendu par les Allemands. Le
premier meurt, mais il découvre qu'il devient vampire, qu'il suce le sang des gens.
Mais qu'il continue à vivre, à avoir des pensées, et même des problèmes
quotidiens, et même de décoration.

Joann Sfar a une vision bien à lui des vampires : "Cela
m'énerve qu'ils deviennent inoffensifs, trop gentils. J'ai besoin de mettre mes
cauchemars dans quelqu'un et il faut que ce soit le vampire. Là, on l'aime, on
le comprend, mais j'espère qu'il fait peur.
"

Le goût de l'horreur

Ce goût des morts-vivants lui vient de l'enfance. Sa mère
est décédée alors qu'il avait seulement quatre ans. Pour lui, l'existence des
morts vivants était une bonne nouvelle. "On rêve que les morts nous
parle. Comme je n'ai jamais beaucoup cru en Dieu, les monstres et les créatures
surnaturels m'ont toujours rassuré. Pour moi c'est plus féérique qu'horrible.
"

C'est un lecteur de romans d'horreur, de policiers ou de
fantastiques. "Si c'est tiède je ne me sens pas bien. J'ai besoin de
monstres et d'avoir la trouille avant de dormir. J'ai plaisir à voir des
horreurs. Peut-être que la seule chose qui me distingue d'un serial killer c'est
que moi j'ai su où mettre mon énergie.
"

Gainsbourg, le film

Joann Sfar est aussi cinéaste. Il a réalisé son premier film
en 2010 Gainsbourg (vie héroïque) ... On est aussi dans une histoire de folie,
car il met en scène Gainsbourg, et aussi son double, Gainsbarre. Pour lui, "c'est
un premier film avec de belles images.
" La fin du film ne lui plaît pas. "Ce
n'est pas la mienne. Pour moi il devenait de plus en plus un monstre et à un
moment, le monstre le recouvrait et il terminait le film dans un délirium
tremens. Mais c'est 20 dernières minutes on me les a coupé en me disant que
sinon le film ne marcherait pas.
"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)