Tout et son contraire, France info

Jamy Gourmaud : "J'ai toujours aimé décortiquer les choses"

Jamy Gourmaud, journaliste, animateur et concepteur de l'émission télévisée C'est pas sorcier, sur France 3 depuis septembre 1994. Le magazine de la science et de la découverte. L'émission est diffusée tous les samedis à 10h50. En attendant l'arrêt de l'émission, ils sortent une série de DVD avec quatre épisodes par dvd.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

En décembre 2012, France 3 annonce l'arrêt de l'émission
pour juin 2013. Puis, repousse l'arrêt à décembre 2013. Au-delà de décembre, France
3 va continuer à faire vivre l'émission, puis il y aura un nouveau programme de
sciences sur lequel Jamy Gourmaud travaille depuis quelques mois.

"Ce sont des prime qui seront diffusés à l'été
prochain, des documentaires incarnés par moi mais sans Fred,
" explique
Jamy Gourmaud.

Dans C'est pas Sorcier , Fred et Sabine sont sur le terrain,
et Jamy joue le rôle du prof qui donne les explications en restant dans le
camion de l'émission. "Cela s'est fait par envie et par hasard. A l'époque
j'étais reporter et Fred faisait plutôt du desk. On s'est dit que nous allions
changer un peu et qu'après je reprendrais ma caméra et mes voyages. Finalement,
cela a duré pendant 19 ans. J'ai toujours aimé décortiquer les choses, les
démonter pour les remonter pour en comprendre les rouages.
"

Polémique

Il est rare de trouver quelqu'un qui n'aime pas C'est pas sorcier . Pourtant, dans un article du Nouvel Obs , Mathieu Geniole
trouvait que l'émission avait fait son temps, mais surtout il avait un motif de
colère plus sérieux. "Un épisode m'a définitivement dégoûté de ces deux
animateurs : en 2009, ils se sont vendus à la multinationale Danone pour devenir
les ambassadeurs d'un yaourt. Cette façon de s'emparer d'un concept de
service public pour se transformer en hommes-sandwichs m'a profondément choqué.
Franchement, quand on voit ces deux gugusses soutenir Actimel, on peut
s'interroger sur les propos qu'ils tiendraient à nos enfants si Areva ou
Dassault leur signait un énorme chèque pour nous expliquer les bienfaits du
nucléaire et des armes à feu.
"

"Ce qui m'intéresse c'est qu'il y ait du contenu et
quand nous avons fait ces petits modules il y avait du contenu et qu'il était
irréprochable. On a travaillé avec des chercheurs de l'Inserm pour valider ce
que nous faisions,
" explique Jamy Gourmaud.

(©)