Cet article date de plus de neuf ans.

Jacob Desvarieux (Kassav') : "Un swing qui permet aux gens de danser"

écouter (5min)
Jacob Desvarieux est le chanteur, guitariste et fondateur de Kassav', le plus grand groupe de zouk au monde, le premier à avoir mélangé Guadeloupéens et Martiniquais. Après 34 années d'existence, Kassav' sera à l'Olympia les dimanche 8 et 15 décembre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Kassav' est l'inventeur du zouk. Avant la création du
groupe, ce genre musical n'existait pas. Jacob Desvarieux explique que le zouk
est basé sur "une grosse caisse disco et le ti-bois, qui était composé à
l'époque d'un morceau de bambou et d'une baguette. Là-dessus, on met des mélodies et des harmonies, qui donnent un swing qui permet aux gens de danser."
Il faut aller une fois à un concert de Kassav' pour se rendre compte que ça va
bien plus loin que la simple danse. 

Des fans lui ont proposé un rein

Jacob Desvarieux a une histoire personnelle courageuse.  Il y a quelques années, il a été greffé du
rein, après avoir été malade pendant 10 ans. Avant son opération, il finissait
les concerts assis. Le public s'imaginait que c'était un jeu de scène, pour
montrer qu'il avait tout donné. 

Il était en fait réellement fatigué. Il a attendu
longtemps un donneur, pour un nouveau rein. Et pour cause : il n'était pas
prioritaire, parce que trop vieux ! " Dans ces cas-là, un gamin qui entre à l'université
est prioritaire par rapport à moi et ma cinquantaine d'années, on se dit 'j'ai
déjà vécu. Si une femme est en âge d'avoir des enfants et qu'elle veut en
avoir un, elle est prioritaire. (...) Il y a aussi les critères génétiques. Il
faut encore trouver un donneur compatible. "

Aucun membre de sa famille ne l'était. Des fans de
Kassav' lui ont même proposé de lui donner un rein, mais ces dons sont interdits par
la loi française. Jacob Desvarieux fait alors valoir des arguments à ses
médecins, qui l'aideront à obtenir un nouveau rein plus rapidement. " Le groupe n'arrêtait pas de tourner. Si j'arrête
de tourner, moi je continue à m'enfoncer et je vais finir par m'épuiser. Il y a
aussi le fait que ma femme est plus jeune que moi, donc c'est quand même un
argument quand on se fatigue comme ça (rires). "

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.