Tout et son contraire, France info

André Dussollier : "Ma liberté était ma névrose"

André Dussollier, comédien, de théâtre et de cinéma, a tourné avec Truffaut, Rohmer, Rivette, et Alain Resnais - dont c'est aujourd'hui l'enterrement. A partir des années 80, il a participé à de gros succès populaires comme "Trois hommes et un couffin", "Tanguy", "Ne le dis à personne", "Micmac à Tire-Larigot". Et tout récemment encore avec "La Belle et la bête" avec Vincent Cassel et Léa Seydoux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Dans un tout autre genre : il est à l'affiche du film Diplomatie ,
signé Volker Schloendorff avec Niels Arestrup. Le dialogue est fictif mais la
rencontre est réelle. Elle date de 1945 entre le consul de Suède, Raoul
Nordling (interprété par Dussollier) et le général nazi von Choltitz qui
désobéit aux ordres d'Hitler et a refusé de faire sauter Paris alors que toute la
ville, les ponts et les bâtiments historiques, étaient minés.

André Dussollier est estampillé comme un acteur de la
nouvelle vague, du cinéma intello. Son truc, c'est le texte, beaucoup moins les
cascades et les poursuites en voiture. Il dit que tout est parti d'une méprise,
à cause se son premier rôle chez Truffaut, où il portait des lunettes
d'intellectuel et des gants jaunes en laine...

 

 

(©)