Tout est politique, France info

Tout est politique. Réforme de la SNCF : "la CGT n'aura rien à présenter lors des élections professionnelles" selon Jean-Baptiste Djebbari

Les invités de "tout est politique" sont revenus mercredi sur l'adoption de la réforme de la SNCF par l'Assemblée nationale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Baptiste Djebbari était l\'invité de \"tout est politique\" mercredi 13 juin sur franceinfo.
Jean-Baptiste Djebbari était l'invité de "tout est politique" mercredi 13 juin sur franceinfo. (FRANCEINFO)

L'Assemblée nationale a adopté mercredi 13 juin le projet de réforme ferroviaire par 452 voix  pour et 80 contre. Le projet de loi sera présenté jeudi 14 juin au Sénat pour un dernier vote. Le texte prévoit de transformer la SNCF en société anonyme, de mettre en place le calendrier d'ouverture à la concurrence prévu au niveau européen et de supprimer les embauches avec le statut de cheminot. 

Selon Jean-Baptiste Djebbari, député LREM de la 2e circonscription de la Haute-Vienne, l'attitude des syndicats pendant les négociations aura un impact lors des élections professionnelles de septembre.

franceinfo : La CFDT a proposé de lever la grève de la SNCF pour que les lycéens puissent passer le bac, mais au-delà de ce mouvement, est-ce que vous avez le sentiment que le front syndical se lézarde et que la CFDT et l'Unsa préparent leur sortie du mouvement de grève ?

Jean-Baptiste Djebbari : Depuis le début, il y a deux lignes syndicales. Il y a la CFDT et l'Unsa qui accompagnent la réforme et qui font des propositions qui ont été intégrées dans la loi. Ils ont des doutes sur l'efficacité de l'ouverture à la concurrence, mais ils ne contestent pas le principe ni la légitimité politique de faire la réforme. La CGT et Sud en revanche contestent cette légitimité. Or ces syndicats, et notamment la CGT devra expliquer en septembre ce qu'ils ont obtenu pour les cheminots, à l'occasion des élections professionnelles. Et je peux d'ores et déjà vous le dire : rien. La CFDT par contre a permis de mettre en place le principe du volontariat qu'ils ont assez finement défini dans la loi. Nous avons aussi inséré des clauses sociales. Je pense que la CFDT aujourd'hui sur cette loi, a un bilan qui est incontestable. 

Vous pensez qu'ils ont assez obtenu pour sortir du mouvement de grève? 

Je pense que c'est assez juste. Je ne suis pas dans le secret de la stratégie de la CFDT mais en tout cas, je peux vous dire que le syndicat a un bilan très substantiel, qui porte sur des protections concrètes pour les cheminots, et qu'il pourra présenter en septembre devant leurs mandants.

Les invités

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris

Jean-Baptiste Djebbari, député LREM de la 2e circonscription de la Haute-Vienne

Fabien Di Filippo, député LR de Moselle

Gilles Bornstein, éditorialiste de franceinfo

Jean-Baptiste Djebbari était l\'invité de \"tout est politique\" mercredi 13 juin sur franceinfo.
Jean-Baptiste Djebbari était l'invité de "tout est politique" mercredi 13 juin sur franceinfo. (FRANCEINFO)