Tout est politique, France info

Tout est politique. Exclusions chez les Républicains : "Tout ça est une énorme farce", déplore Franck Riester, exclu

Franck Riester, président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale, était l'invité de Tout est politique, mardi sur franceinfo. Il est notamment revenu sur l'exclusion de quatre membres des Républicains, dont lui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le député de Seine-et-Marne et président du groupe Les Constructifs à l\'Assemblée nationale, Franck Riester, était l\'invité de Tout est politique, mardi 31 octobre sur franceinfo. 
Le député de Seine-et-Marne et président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale, Franck Riester, était l'invité de Tout est politique, mardi 31 octobre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député de Seine-et-Marne Franck Riester, président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale, était l'invité de Tout est politique, mardi 31 octobre sur franceinfo. Il s'est notamment exprimé sur son exclusion du parti Les Républicains. Il a effectivement été mis à la porte de la formation politique, mardi, tout comme trois autres membres : Thierry Solère (député Les Constructifs), Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin (tous les deux membres du gouvernement). Les Républicains ont par ailleurs pris acte du départ du Premier ministre, Édouard Philippe. "On marche sur la tête", a réagi Franck Riester. 

Triste, en colère et plus motivé que jamais

"Je suis triste, en colère et plus motivé que jamais", a exprimé Franck Riester, à la suite de cette décision. "C'est un parti dans lequel je milite depuis l'âge de 15 ans", a rappelé le député de Seine-et-Marne. "Je me suis battu avec beaucoup d'amis pour gagner des mairies, des sièges à l'Assemblée nationale, j'ai contribué à dépenser beaucoup d'énergie pour ce parti qui m'exclut", s'est agacé Franck Riester qui ne comprend pas l'attitude de ces anciens collègues LR.

"C'est hallucinant", s'énerve l'ex-Républicain. "On me reproche d'être un des créateurs d'un parti soi-disant dissident. Je suis avec des UDI et des députés LR - les UDI avec qui on a fait une alliance électorale pour les élections législatives.

Aujourd'hui, on me reproche de siéger avec eux dans un groupe qui vote un certain nombre de textes que notre parti, la droite, a toujours défendu

Franck Riester, président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale

à franceinfo

"On voulait la suppression de l'ISF, on l'a. On voulait la réduction des emplois aidés, on l'a. On voulait moins de fiscalité sur le capital, on l'a", a listé Franck Riester pour dénoncer les incohérences des membres des Républicains. "Est-ce que ce parti n'aurait pas pu prendre de la hauteur nécessaire pour dépasser le sectarisme, le clivage partisan, pour voir l'intérêt du pays ?", s'est interrogé le président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale.

Laurent Wauquiez, responsable selon Riester

Franck Riester a rapidement pointé du doigt ceux qu'ils considèrent comme responsables des exclusions. Il estime que Laurent Wauquiez et ses soutiens "ne veulent pas qu'il y ait une tête qui dépasse". Le candidat à la présidence du parti Les Républicains est, selon lui, le principal acteur de ce recentrage à droite du parti "avec sa ligne autoritaire, identitaire, ultra conservatrice, souverainiste". Son jugement est sans appel : "C'est grave pour l'image du parti et de la politique." 

Il reproche aux Républicains de manquer d'"humilité". Ils auraient dû "se mettre au travail au service de nos idées, de notre pays. Cela aurait eu une autre gueule que celle d'exclure" ceux qui veulent défendre les idées de ce parti, a conclu Franck Riester.

Le député de Seine-et-Marne et président du groupe Les Constructifs à l\'Assemblée nationale, Franck Riester, était l\'invité de Tout est politique, mardi 31 octobre sur franceinfo. 
Le député de Seine-et-Marne et président du groupe Les Constructifs à l'Assemblée nationale, Franck Riester, était l'invité de Tout est politique, mardi 31 octobre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)