Tout est politique, France info

Tout est politique. "Ce qui me préoccupe, ce sont les détenus qui filment en direct l’évasion" de Redoine Faïd, explique le conseiller d’Île-de-France François Kalfon

Les invités de "Tout est politique" sont notamment revenus, lundi sur franceinfo, sur l"évasion de Rédoine Faïd, dimanche 1er juillet en Seine-et-Marne. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Kalfon, invité de franceinfo, lundi 2 juillet 2018 dans l\'émission \"Tout est politique\". 
François Kalfon, invité de franceinfo, lundi 2 juillet 2018 dans l'émission "Tout est politique".  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Une mission d'inspection générale est menée depuis lundi 2 juillet à la prison de Réau en Seine-et-Marne, au lendemain de l'évasion par hélicoptère de Rédoine Faïd.  Le transfert du braqueur récidiviste dans un autre établissement pénitentiaire avait été demandé le 22 juin par un agent de l’administration pénitentiaire. Des changements dans les habitudes du prisonnier avait été remarqués. L’administration pénitentiaire avait répondu que le "transfèrement n’aura pas lieu dans l’immédiat, mais dans plusieurs mois". Rédoine Faïd a été condamné à une peine de 25 ans de prison pour un braquage avorté qui avait causé la mort d'une policière en 2010.  

L'extrait 

franceinfo : On sait qu'un agent avait demandé le transfèrement de Redoine Faïd ces derniers jours. Est-ce que les services pénitentiaires ont failli, selon vous ? 

François Kalfon :  Déjà la prison de Réau, je la connais bien puisqu’elle est à coté de Melun, dont je suis élu. C’est une prison extrêmement moderne, et dans sa conception, il y a eu un problème du filet de protection dans la cour d’honneur. Les organisations syndicales l’ont signalé à de multiples reprises, donc on attend autre chose. Ça, c’est typiquement les logiques administratives d’enquête, du bureau et du sous-bureau, de-ci ou de-là, et c’est vraiment pas à la hauteur des enjeux ! Et moi je tremble pour la bonne raison, qui est la suivante. Là il s’agit d’un condamné de droit commun. [...] Mais ce qui me préoccupe dans cette affaire, ce sont deux choses. Ce sont les vidéos qui circulent sur internet de détenus qui filment les évasions. Pardon mais, madame Belloubet équipe toutes les cellules de téléphone fixe, mais ils sont tous équipés en téléphone mobile et filment quasiment en direct, alors que les forces de sécurité ne sont pas intervenus. Cela me parait scandaleux. Le point qui est extrêmement grave, c’est que vous avez des détenus fichés S, il y a une forme de capacité, d’appel d’air, sur des évasions de détenus qui ont un potentiel de destruction extrêmement fort. Et je trouve la réponse du Premier ministre réellement pas à la hauteur. Il était commentateur, on attendait qu’il soit acteur, et au moins un peu plus préoccupé par cette situation qui est troublante.

Les invités 

François Patriat, sénateur de la Côte d’Or, président du groupe LREM au Sénat

Virginie Duby-Muller, députée LR de Haute-Savoie, secrétaire générale adjointe de LR en charge des fédérations

Arnaud Benedetti, professeur associé à l’Université Paris-Sorbonne, expert en communication politique

François Kalfon, invité de franceinfo, lundi 2 juillet 2018 dans l\'émission \"Tout est politique\". 
François Kalfon, invité de franceinfo, lundi 2 juillet 2018 dans l'émission "Tout est politique".  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)