Cet article date de plus de huit ans.

Concert du Nouvel An

écouter (5min)
Le 1er janvier, les télévisions du quasi-monde entier retransmettront le "Concert du Nouvel An" de l'Orchestre philharmonique de Vienne, une formation légendaire qui invite elle-même ses chefs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un ensemble qui est, à la fois, l'orchestre de l'Opéra de
Vienne et une formation symphonique. Etonnez-vous, après cela, de sa
musicalité, de sa souplesse, de son brio, appuyés sur une tradition qui
remonte, à peu d'années près, à Beethoven lui-même.

Les Musiciens du Louvre-Grenoble de Marc Minkowski (fort
appréciés à Vienne et à Salzbourg) sont également un ensemble qui pratique le
lyrique et le symphonique. Toujours curieux, toujours passionnant, Marc
Minkowski nous révèle, dans un seul coffret Naïve classics, "Le Vaisseau
fantôme
" si célèbre de Richard Wagner et celui, pratiquement oublié, de
Pierre-Louis Dietsch composé sur le même livret.

La différence entre le talent et le génie ! Les éditeurs
révèlent ou rééditent sans cesse (en les restaurant) des concerts donnés par le
pianiste russe Sviatoslav Richter. Cette fois, c'est le label Olympia avec des
Schumann à tomber par terre. Pour peu qu'une expression aussi prosaïque
convienne à la poésie qu'exhale les interprétations de l'artiste...

Diapason de janvier consacre sa couverture et une vaste
enquête à Dimitri Chostakovitch, le compositeur le plus énigmatique et le plus
prolixe du 20 ème siècle. Si vous parvenez à mettre la main dessus, un coffret
de trois CD (chez Sony classical) d'un des premiers défenseurs occidentaux de
Chosta : le chef Eugene Ormandy avec son orchestre de Philadelphie.

Sinon, le jeune Vassily Petrenko a entrepris, à Liverpool,
une intégrale des symphonies de Chostakovitch chez Naxos. La 4ème, ahurissante
et glaçante, vient de paraitre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.