T'as vu l'info ?, France info

Valérie Trierweiler ? Rien de grave...

"Merci pour ce moment", le livre de Valérie Trierweiler s'arrache en librairies comme sur Internet. Il coûte le double de son prix sur eBay. Pendant ce temps des libraires le boycottent. Mais nos amis libraires ont-ils toujours été aussi scrupuleux ? Comment ont-ils réagi à la sortie d'autres livres comme celui de Marcela Iacub ou mieux, celui de Justine Lévy, évoquant une certaine Carla Bruni ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin, l'autre info revient sur le succès du livre de Valérie Trierweiler « merci pour ce moment »

Alors que les politiques et la plupart des éditorialistes se pincent le nez " Merci pour ce moment " fait un carton. Le livre est en rupture, du coup on le trouve sur des sites internet de ventes en ligne d'objets d'occasion comme Le Bon Coin ou même vendu aux enchères sur Ebay. Alors il y a ceux qui revendent le livre à un prix normal. Et il y a ceux qui spéculent sur la pénurie, en le vendant très cher. J'en ai trouvé un à 40 euros, le double du prix de vente.

Il y a aussi ces libraires dont on a parlé sur France Info qui ne veulent pas vendre le livre

Oui, il y a des libraires qui affichent dans leurs vitrines qu'ils ne veulent pas vendre le livre. Après tout ils ont le droit ! Même si ce droit vient heurter celui des acheteurs qui ont le droit de lire ce que bon leur semble, à partir du moment où le livre ne tombe pas sous le coup de la loi ou d'une interdiction. Mais après, il ne faudra pas que ces libraires honorables s'étonnent si les sites de la Fnac ou pire celui du dragon Amazon leur taillent des croupières.

On peut au moins reconnaître une forme de conscience à ces libraires.

On peut. Alors je me suis demandé si les libraires qui s'improvisent juges des bonnes mœurs éditoriales ont souvent agi de la même manière.

Prenons le livre de Marcela Iacub, Belle et Bête , sorti en février 2013 chez Stock. Des libraires l'ont boycotté ? Non. Pourtant Marcela Lacub est bien entrée dans la vie de Dominique Strauss Kahn pour écrire ce livre. C'est autorisé par les libraires ça ?

J'ai un autre exemple. En 2004, dans Rien de grave toujours publié chez Stock, Justine Levy, fille de Bernard-Henri Lévy narre sa rupture avec son mari, Raphaël Enthoven qui, après avoir divorcé, s'est marié avec Carla Bruni. Le livre a connu un immense succès. Simplement, Justine Lévy a eu recours à un procédé bien connu : elle a changé les noms et le livre est sorti dans une collection littéraire, « La bleue ».

Et puis, Justine Lévy a sorti son brulot avant que Carla Bruni soit la femme du Président. Mais Fabienne, savez vous ce qui s'est passé après le mariage de Carla Bruni avec Nicolas Sarkozy début 2008 ? La version de poche du livre, pourtant sortie en 2005, a grimpé dans les listes de meilleures ventes. Il s'en est arraché des dizaines et des dizaines de milliers. Vous avez le souvenir d'un libraire s'indignant publiquement de vendre ce récit gratiné, assassin pour la nouvelle femme du Président ? Pas moi. Pas un seul. Vive la littérature !

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)