T'as vu l'info ?, France info

Une nouvelle vie

Il ne faut pas se déguiser en militaire avec un uniforme acheté dans un surplus et porter des décorations que l'on n'a pas acquises... Un quadragénaire carcassonnais s'est fait prendre après avoir assisté à plusieurs cérémonies militaires en uniforme et avec des médailles. Il risque des ennuis devant la Justice. Il est vrai qu'il est tentant parfois de s'inventer une autre vie que la sienne...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin l’autre info est à Carcassonne

C’est l’Indépendant qui raconte une histoire qui pourrait être le début d’un roman ou celui d’un film. La scène se passe lors des cérémonies militaires du 14 juillet dernier. Un fonctionnaire de police du commissariat remarque un homme en uniforme qui arbore une dizaine de décorations militaires. Il est important de préciser ici que le fonctionnaire de police est un ancien militaire…

Et la scène va se reproduire…

Oui le policier remarque le même homme toujours en uniforme et toujours avec ses médailles dans d’autres cérémonies militaires.

Et là le policier a un doute…

Oui il est étonné et il décide de se renseigner sur lui. Là son intuition va se révéler judicieuse. L’homme en uniforme et à la dizaine de médailles n’a rien à voir avec l’armée. Et non seulement il apparaît en tenue militaire dans des cérémonies publiques et des commémorations, mais ce n’est pas tout, il s'affiche également sur les réseaux sociaux, ces nouvelles vitrines de nos vies, à la manière d'un héros de guerre. Du coup ce Carcassonnais âgé d’un peu plus d’un quarantaine d’années était convoqué au commissariat hier, lundi, pour y être entendu pour port illégal d'uniforme et de décorations militaires. D’après l’Indépendant, l’homme n’a pas contesté les faits. Il a simplement expliqué qu'il était un passionné et qu'il avait acquis l'uniforme et les médailles dans des brocantes, des surplus américains. Il a juste effectué son service militaire en 1988. Il a été laissé libre après son audition et s'est vu remettre une convocation pour un rappel à la loi devant le délégué du procureur le 13 janvier 2015. Alors, le port illégal d’uniforme est prévu à l’Article 433-15 du code Pénal modifié par LOI n°2013-711 du 5 août 2013. Il est puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. Mais c’est théorique : en fouillant dans la jurisprudence, j’ai trouvé l’exemple d’un homme à qui il était reproché d'avoir porté de façon illégale un uniforme et des décorations aux Champs-Élysées et à l’Arc-de-Triomphe, puis à Verdun-sur-Garonne le 11 novembre 2009. Il a été condamné à du travail d'intérêt général et s’est vu conseiller un suivi psychologique. En revanche, aucune pitié pour les usurpateurs sur le Web. J’ai découvert une page Facebook nommée « Les Mythos en Grande Tenue » qui recense, photos à l’appui « les imposteurs arborant tenues et décorations militaires ». Mais au fait… Vous, madame Pellerin si vous vous déguisiez en quelqu’un d’autre ? C’est Patrick Modiano dans son discours de réception du prix Nobel de littérature qui écrit à propos de Paris : « On peut se perdre ou disparaître dans une grande ville. On peut même changer d’identité et vivre une nouvelle vie ». Que serait, que sera la nouvelle vie de Fleur Pellerin ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)