T'as vu l'info ?, France info

Un pour Tous et Tous pour Un !

Vivent les Réseaux d'Échanges Réciproques de Savoirs. Puisque chacun d’entre nous est à la fois porteur de connaissances et d’envie d'autres connaissances, pourquoi ne pas tout partager ? Apprendre et transmettre, voilà les mots-clés de ces réseaux dans lesquels chacun est tour à tour enseignant et apprenant. C'est la réciprocité ! Et c'est ainsi que fonctionne le Pont des savoirs à Montauban.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin l’autre info est à Montauban

C’est grâce à la Dépêche du Midi qui met en avant une association nommée le Pont des savoirs, association dont l'échange est la seule monnaie…

C’est à dire ?

Vous connaissez les système d'échange locaux (les SEL), ces systèmes d'échange de produits ou de services qui se font au sein d'un groupe fermé. Je vous propose de découvrir les Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoirs. Puisque chacun d’entre nous est à la fois porteur de connaissances et d’envies de connaissances, on va tout partager. Apprendre et transmettre, voilà les mots-clés de ces réseaux dans lesquels chacun est tour à tour enseignant et apprenant. C'est ça la réciprocité !


Et comment ça fonctionne à Montauban ?

Au Pont des savoirs , les négociations et autres tractations se déroulent au siège de l’association sur un panneau de liège. Des étiquettes sont accrochées. D’un côté il y a les offres. Untel propose de partager ses connaissances en informatique. De l’autre côté il y a les demandes. Une adhérente souhaite justement recevoir des conseils pour apprendre l’informatique tandis qu’elle propose ses services en matière de tricot. Pour peu que l’informaticien ait envie de faire du tricot, l’échange va se faire. Vous avez compris que le mot clé est donc la réciprocité. Puisque chacun possède un savoir qu'il peut faire partager, en retour, il peut s'enrichir de nouvelles connaissances.

Alors pour rejoindre Le Pont des savoirs, il y a l’adhésion à 2 € pour l’année mais bien sûr pour commencer il faut formuler au minimum une offre et une demande de savoir. Ensuite l’animatrice qui est la seule salariée de l’association aide les membres à se connecter mais attention les mots  "cours" ou  "argent"  sont bannis du "Pont des Savoirs". On n’y parle que d’échange avec une énorme capitale au E . Des échanges qui peuvent être individuels ou collectifs, en fonction de l'offre et de la demande. Et qui se déroulent soit au siège de l'association, soit chez l'une des personnes concernées. Alors évidemment toutes les propositions ne sont pas forcément satisfaites. Mais, avec ses 300 inscrits et 100 adhérents, Le Pont des Savoirs commence à offrir une large palette d’activités. Transmission. Solidarité. Partage. Voilà bien des valeurs qui font de plus en plus défaut à nos sociétés marchandes, égoïstes et repliées sur elles-mêmes. Sans compter qu’en permettant l'échange de connaissances, l'association travaille à la création et au maintien du lien  social, désormais si décousu dans notre pays. Alors monsieur Guéant je pense que vous goûtez cette initiative. Si vous vous inscriviez dans un Réseaux d'Échanges Réciproques de Savoirs, quels savoirs auriez vous envie de transmettre. Et surtout, vous, qu’auriez vous envie d’apprendre ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)