T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Adopte un noble

L'information du jour nous arrive du Figaro du vendredi 4 novembre. Une petite annonce dit que des journées d'entraide et d'amitié ont lieu ce week-end, elles sont organisées par l'association d'entraide de la noblesse et de l'amitié. Guy Birenbaum est donc prêt à y participer.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Guy Birenbaum dans le studio 221 à Radio France
Guy Birenbaum dans le studio 221 à Radio France (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

En ouvrant le Figaro ce matin, j’ai trouvé un but pour mon week-end. J’avais déjà un programme tout trouvé. Sur ma table de nuit, il y a un cadeau de Jean -Michel Aphatie, le nouveau livre de Dominique de Villepin, Mémoire de paix pour temps de guerre . 672 pages. Je déprimais préventivement quand j’ai ouvert la meilleure page du Figaro, le carnet du jour. La première annonce m’a emporté dans un tourbillon de LOVE.  "L’association d’entraide de la noblesse de France vous invite à ses journées d’entraide et d’amitié" ! Demain et dimanche.

"Diantre ! mon week-end est sauvé"

Mon sang, pas bleu, n’a fait qu’un tour. Qui se soucie du sort de nos aristocrates ? Moi, roturier de la République, j’irai donner de l’amour aux nobles en déshérence à la paroisse Notre Dame de Grâce de Passy, dans le XVIe arrondissement de Paris. Je croiserai le duc d’Uzès, le président de l’association d’entraide de la noblesse Française. J’ai une proposition à lui faire. Sa noble cause me touche. Je vais lui monter un site internet,  "Adopte un noble".  Bon, il y a un souci. Je n’ai pas le droit d’adhérer. En allant sur le site j’ai découvert quelques lignes qui ont brisé mon petit cœur de manant :  "Seuls sont admis les candidats qui, conformément aux lois, règles et usages qui se sont appliqués et s’appliquent aux diverses catégories de la noblesse française, prouvent la noblesse de l’auteur auquel ils se rattachent et la transmission régulière de cette qualité jusqu’à eux." Je ne suis qu’un gueux. Je ne ferai jamais partie de la  "Table des familles" qui égrène les noms des heureux élus. Mais "peu me chaut" comme on dit à Auteuil ! Je viendrai si je veux aider les nobles en galère ! Surtout, j’ai déjà noté une prochaine activité de mes nouveaux amis. Samedi 3 décembre à l’ancienne chapelle de l’hôpital royal de Versailles j’irai à la conférence  "Peut-on encore avoir un esprit chevaleresque dans la société française du XXIe siècle ?"

Le dicton du jour :

À la Saint Charles, l’affliction de la noblesse me parle 

 


Adopte un noble par franceinfo

Guy Birenbaum dans le studio 221 à Radio France
Guy Birenbaum dans le studio 221 à Radio France (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)