T'as vu l'info ?, France info

Selfieinthetaxi

Il s'appelle Hocine Yousfi. Il a 52 ans. Il fracasse l'image traditionnelle du taxi parisien. D'une bonne humeur communicative, il se prend en photo avec ses clients, leur fait passer des blind tests musicaux ou des quizz historiques. Son compte Instagram "Selfieinthetaxi" permet de voir que ses clients apprécient. Hocine, le taxi qui a tout compris des rapports humains, a une école de taxis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin, l’autre info est à Paris…

Oui et nous allons parler d’un taxi. Quand j’ai proposé mon sujet à notre rédacteur en chef, il m’a répondu "Un taxi qui a l’air sympa, c’est clairement l’autre info". Voilà. Les taxis qui nous écoutaient viennent de zapper sur RMC pour écouter Jean Jacques Bourdin… 

Si je vous parle d’Hocine Yousfi c’est que Rue89 lui a tiré le portrait au moment de la grève. Parce que Hocine, au delà du conflit entre les taxis et les VTC, c’est un compte Instagram ; Instagram, le fameux réseau social où Hocine partage les photos de ses clients. Hocine pratique l’art du selfie avec les clients qui montent dans son automobile…

Il se prend en photo avec les gens qu’il conduit…

Oui et c’est justement grâce à son compte Instagram sur lequel je lui ai laissé un message que je suis entré en contact avec lui. Nous avons discuté tous les deux. J’ai découvert un type adorable, un kabyle d’Algérie qui fait le taxi depuis 27 ans. Hocine a 52 ans et sur son compte Instagram "Selfieinthetaxi", depuis environ un an, Hocine se prend en photo avec ses clients. Parfois il met une sorte de petit nez rouge, parfois il fait un sourire, une grimace. Les passagers qui se prêtent au jeu, parce qu’il y en a qui refusent et Hocine leur demande toujours l’autorisation, figurent en photo sur ce compte Instagram qui donne une toute autre image du taxi parisien, ce ronchon, mal embouché. Hocine est radieux et sa bonne humeur est communicative puisque les clients pris en photos se lâchent à son contact qu’ils soient hommes d’affaires en costard/cravate, amoureux en goguette ou touristes.

Grâce à ses photos, j’ai découvert parmi ses passagers le président de Groland, Christophe Salengro et même une légende de la musique : Jimmy Cliff ! En revanche, je n’ai pas trouvé de selfie avec l’ex-présidente de l’INA, madame Agnès Saal, qui a dû démissionner de son poste à cause de ses notes de taxis. Hocine doit être le seul taxi parisien qui n’a pas conduit madame Saal ! En dehors des selfies, Hocine organise aussi des blind tests dans sa voiture, en passant du Salvatore Adamo ou du Gérard Lenorman… Il pratique enfin le quizz historique sur les monuments parisiens et là où c’est le plus sport c’est que lorsque le client a tout bon, il ne paye pas sa course.

Ce taxi d’exception a aussi une page Facebook dédiée à son école de taxi. Hocine apprend à une quinzaine de chauffeurs sa façon à lui de faire le taxi. Croyez moi, si j’étais le patron d’Uber, j’embaucherai Eddy tout de suite comme formateur pour apprendre ce Paris qu’ils ne maîtrisent pas tous à mes chauffeurs de VTC. Et vous, monsieur Cambadelis, vous êtes taxi ou Uber ? Je vous demande ça parce que je suis allé sur le site du PS. J’ai trouvé des communiqués de presse sur les sujets les plus variés mais rien sur le conflit entre les taxis et Uber…

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)