T'as vu l'info ?, France info

Plouf Plouf

Il est fort probable que vous ne connaissiez pas la Plouf économie. Choisir un caillou. Le jeter dans l'eau. Profiter de ce geste gratuit, poétique et symbolique ; ce geste qui n'engage à rien, où il n'y a rien à gagner. L'artiste qui a créé ce mouvement prêche pour cette gratuité du geste, sa poésie, loin justement d'un système économique où plus rien, ni aucun acte n'est plus gratuit...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin, l’autre info est à Lyon


Hier soir a eu lieu à 20h, à Lyon, c'est Lyon capitale qui l'explique, la 15e édition de la "Plouf Economie". Eh oui monsieur le ministre de l’Economie et des Finances, vous savez beaucoup de choses mais quelque chose me dit que personne à l’ENA ne vous a fait de cours sur la plouf économie qui a pourtant été créée en janvier 2002 par l'artiste lyonnais Philippe Moncorgé.

Et ça consiste en quoi ?

Pour commencer, monsieur le ministre il vous faut repérer un caillou de la taille, de la couleur et de la forme de votre choix. Ensuite à la date, à l’heure et à l’endroit déterminés, à Lyon hier soir, donc, avec d’autres ploufeurs, vous lancez ou vous laissez simplement tomber votre petit caillou dans l’eau. Dans l’eau d’une rivière, d’un fleuve, d’un lac, d’un étang, de la mer ou d’un océan. Ça marche aussi au bord d’un quai, comme à Lyon hier, voire dans une fontaine. Et si vous êtes coincé chez vous, vous pouvez même réunir vos amis autour d’une bassine voire d’une baignoire.

Donc on jette un caillou dans l’eau et après ?

Comme c’est expliqué sur le site référence de la plouf économie, après ? Eh bien on savoure son lancer. On peut même continuer à lancer d’autres cailloux. Ou pique-niquer.

Pardon Guy mais ça sert à quoi au juste… ?

Mais absolument à rien Fabienne justement et c’est ça le message. Dans notre société marchande, capitaliste, libérale où tout se gagne, c’est un acte gratuit que l’on peut effectuer librement partout dans le monde. Rien à gagner, tout à partager. Alors que les choses soient claires monsieur le ministre, votre pouvoir n’est pas menacé. La plouf économie n’est pas une alternative, c’est une proposition poétique. Comme l’explique son fondateur, Philippe Moncorgé, c’est un acte G.G.P : gratuit, généreux et poétique. Vous pourriez me demander pourquoi on parle de plouf économie ? C’est évident… l’économie a pour objet la connaissance des phénomènes concernant la production, la distribution et la consommation des richesses, des biens matériels dans la société humaine. Eh bien l’économie ploufique s’inscrit dans la production d’une richesse artistique et poétique. Il s’agit donc bien d’un acte économique mais poétique et symbolique. Acte dont l’objectif est d'avoir le moins d'objectifs possible… Pour vous prouver que je ne me moque pas de vous, je vous offre ce petit caillou et je vous propose d’organiser une séance de plouf économie dans la Seine, devant le ministère, à Bercy. Il suffit que vos services envoient l’adresse du lieu envisagé, votre contact mail avec une lettre affranchie à votre nom à Philippe Moncorgé. Vous êtes prêt à le faire pour la beauté du geste ? Ou quand est ministre de l’Economie et des Finances, il n’y a plus d’acte gratuit ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)