Cet article date de plus de six ans.

4 minutes douche comprise...

écouter (3min)
Voici une étude scientifique pour définir combien de temps en moyenne les hommes tiennent lors d’un rapport sexuel. Les chercheurs ont demandé à 500 couples hétérosexuels venus des Etats-Unis, des Pays-Bas, d’Espagne, de Turquie et du Royaume-Uni d’enclencher un chronomètre au moment de la première pénétration et de le stopper lorsque l'acte est achevé. Les résultats sont plutôt contrastés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Guy Birenbaum  © Radio France /Christophe Abramowitch)

L’autre info est aux États-Unis ce matin…

C’est le site neon mag qui s’attaque à une question qui peut parfois être très embarrassante

Laquelle ?

Quelle est la durée moyenne de l’acte sexuel. Le tout à partir d’une nouvelle étude menée par le Journal of Sexual Medicine sur 500 couples hétérosexuels.

Et ça a été mesuré comment ?

Alors pour définir combien de temps en moyenne les hommes tiennent lors d’un rapport sexuel, parce que c’est ça, en vérité, le sujet de l’étude, les chercheurs ont demandé à 500 couples hétérosexuels venus des Etats-Unis, des Pays-Bas, d’Espagne, de Turquie et du Royaume-Uni d’enclencher un chronomètre au moment de la première pénétration. Oui je suis désolé mon récit n’est pas très glamour, mais la science, c’est la science. Je précise que les mêmes couples ont également dû appuyer une seconde fois sur le même chronomètre une fois l’acte consommé. Alors après un mois d’étude, les résultats variaient. Ils variaient même beaucoup. De six secondes, je ne ferai aucun commentaire à 53 minutes, pas plus de commentaires. Mais une fourchette de résultats médians montre qu’une très large majorité des rapports durent entre quatre et onze minutes. Avouez qu’une fois qu’on a ces chiffres on est bien avancé. Je tiens surtout à m’insurger contre le caractère très masculin de cette étude. Comme si l’on ne pouvait et ne devait parler de la durée que du point de vue du monsieur. Comme si, surtout, la durée de l’acte était en soi un critère de qualité. Du coup (hum) pour ramener un peu de poésie et d’amour dans cette comptabilité digne du Guinness Book des records, je vous propose un peu de George Sand. Elle écrivait dans Cadio, un drame en cinq actes et huit tableaux : " l'amour naît d'un regard et un regard, c'est la durée d'un éclair ". Un éclair, c’est quand même autre chose que de 4 à 11 minutes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.