Cet article date de plus de cinq ans.

Peut-on parler de traumatisme pour les sinistrés des inondations ?

écouter (5min)
Une maison inondée, et tout un univers, celui du chez-soi, de l'intimité s'effondre. Quelles sont les conséquences pour les sinistrés des inondations et comment les aider ? La psychanalyste Claude Halmos répond à ces questions.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
 (Une maison inondée à Nemours en Seine-et-Marne © REVELLI-BEAUMONT/SIPA)

Selon Claude Halmos, chaque maison représente beaucoup plus q'un simple toit, une maison est également un "contenant rassurant ". Dans notre maison, "nous sommes protégés du regard des autres... et certaines personnes ont davantage besoin de cette sécurité intérieure ". Quand ce contenant s'effondre, les repères disparaissent avec. Pour aider les sinistrés, "il faut d'abord reconnaître leur douleur ", préconise Claude Halmos. "Lélan de solidarité est également très important ", souligne la psychanalyste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Savoir être

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.