Rencontre avec..., France info

Disiz: " je ne parle pas au nom de la banlieue"

Il avait quitté le rap en 2009, déjà dix ans après le début tonitruant d'une carrière lancée par le titre J'pète les plombs. Avec Transe-Lucide, son huitième album sorti lundi 3 mars, Disiz marque son retour au rap, et prouve qu'il en a encore sous la semelle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Il a goûté au succès, très jeune. Adoubé par les figures du rap français au tournant de l'an 2000, celui qui se présentait sous le pseudo Disiz la peste est rapidement devenu une figure de la scène française.

Après des expériences au cinéma, au théâtre, l'écriture de deux livres, et des excursions musicales sur des styles plus house et électro , Disiz revient avec un nouvel album, Transe-Lucide , conclusion d'une trilogie lancée en 2012.

Un retour au rap de ses débuts, avec quinze ans d'expérience en plus, et quelques messages à faire passer. Pour défendre le rap conscient qu'il a toujours porté, pour chasser les clichés trop souvent associés aux talents sortis des quartiers, et pour un mea-culpa sur ses erreurs de jeunesse. Instructif et toujours vif.

(©)