Regard sur l'info. Wikipédia, l'encyclopédie du monde ?

écouter (5min)

"Wikipédia  - Dans les coulisses de la plus grande encyclopédie du monde -", c'est l'essai qui vient d'être publié chez First par Rémi Mathis, historien, conservateur à la BNF à Paris. "Regard sur l'info" se penche sur la puissance de Wikipédia et sur sa représentation du monde. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Wikipédia encyclopédie universelle et multilingue a été créée le 15 janvier 2001 par Jimmy Wales et Larry Sanger.  Il s'agit d'une œuvre libre, chacun est libre de la rediffuser. Illustration  (ANADOLU AGENCY / AFP)

Le 8 mars dernier, une initiative  a été lancée par la Casemate de Grenoble : créer un maximum de pages consacrées à des femmes scientifiques sur Wikipédia. Rémi Mathis, historien, conservateur à la BNF à Paris, a été président de Wikimédia France de 2011 à 2014, il vient de publier chez First, Wikipédia - Dans les coulisses de la plus grande encyclopédie du monde. 

Thomas Snégaroff : On mesure l’importance prise par Wikipédia, 20 ans après sa naissance : c’est là aussi que se mène le combat pour l’égalité hommes/femmes…

Rémi Mathis : Oui, Wikipédia est une certaine représentation du monde, il y a donc des enjeux de représentativité et de ce qu’on donne à lire. La question des femmes, des différences cultures, s’y joue oui.

Wikipédia est à l’image de l’état de notre société, on pourrait l’imaginer en avance ?

Wikipédia ne veut pas et n’est pas en avance, elle se fonde sur les contributions, l’état des sources et des savoirs actuels. C’est une copie du monde tel qu’il existe et tel qu’il est représenté dans les médias et dans la recherche.

N’est-ce pas contradictoire de voir des militants s’emparer de Wikipédia, alors que le projet se dit apolitique ?

Le but est de créer une encyclopédie. Doit-on intervenir avec des arrière-pensées politiques ? Cela pose réellement question. On essaye d’éviter cela avec la neutralité de point de vue et les sources. Mais s’il y a un déséquilibre parce que les contributeurs n’y sont pas intéressés, le fait d’y remédier fait aussi partie du jeu si c’est bien fait.

Qui sont les Wikipédiens ?

On ne les traque pas, donc on ne sait pas très bien. Des enquêtes nous disent qu’ils sont plutôt des jeunes hommes, ayant fait des études, venant de pays riches. La question des autres cultures se pose alors.

Pour vous, grand wikipédien, l’enjeu est politique : offrir un savoir universel et gratuit ?

Ce sont des valeurs qui poussent pas mal de gens. Le but est de faire en sorte que les connaissances qui se trouvent souvent dans des livres, des textes peu diffusés, soient mises au service du plus grand nombre.

N’est-ce pas une chimère d’imaginer un savoir apolitique et neutre… ?

On est au clair avec le fait que le savoir évolue. Sur Wikipédia, on recherche l’état du savoir actuel, qui est celui d’une société occidentale d’aujourd’hui, qui évolue. Et cela évoluera avec cette volonté d’être neutre, ce qui dépend des contributeurs.

Rémi Mathis, Wikipédia - Dans les coulisses de la plus grande encyclopédie du monde - 2021 (First)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.