Question de choix, France info

Question de choix. Les poissons que nous achetons sont souvent importés

Si vous ne connaissez pas le béryx ou le tacaud, c'est dommage. Ces poissons sont bourrés d'oméga 3.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Banc de poissons.
Banc de poissons. (Robin Maltete / GETTY IMAGES)

Les pêcheurs français se mobilisent pour faire connaître leurs produits, car nous achetons beaucoup, sans le savoir, de poissons importés. Le saumon, le cabillaud et les crevettes roses représentent plus du tiers des achats en poissonnerie.

Ces trois produits ont un point commun : ils ne sont pratiquement jamais issus de la pêche française. 90% du cabillaud que nous consommons est importé, pour le saumon c’est 100%. France Filière Pêche a décidé de mettre en avant des espèces pêchées par les bateaux français, et part en campagne avec le label Pavillon France.

Le projet Nutralor pour mettre en lumière les espèces méconnues

Si la coquille Saint Jacques n’est pas boudée par les consommateurs,  combien connaissent  la vieille, le grondin ou le tacaud ? Combien choisissent l’étrille ou l’amande ? Pour  valoriser ces produits, France Filière Pêche a financé le projet Nutralor, un projet scientifique mené par un institut technique à Lorient et un laboratoire de Quimper, destiné à déterminer le profil nutritionnel de 40 espèces méconnues. Il en ressort que le béryx, le flet ou l’alose se révèlent bien plus  riches en oméga 3 que le surimi ou les crevettes. Le Label Pavillon France signe tous ces produits.

Le beryx
Le beryx (GETTY IMAGES)

Derrière la marque Pavillon France, il y a aussi des engagements écologiques

Avec notamment la réduction de consommation de carburant des navires, et la volonté aussi de réduire les impacts de la pêche au chalut de fond. Pavillon France soutient par ailleurs de nombreuses études scientifiques destinées à améliorer la connaissance des ressources.
Enfin, on accuse souvent les produits de la mer d’être chers. Mais on ne les choisit pas toujours bien. Il est impératif de consommer des poissons de saison. Le maquereau et la sardine sont vendus actuellement autour de 6 euros le kilo.

Banc de poissons.
Banc de poissons. (Robin Maltete / GETTY IMAGES)