Question de choix, France info

Question de choix. Face à la pénurie de miel, tous les coups sont permis

La production de miel en France ne permet pas de satisfaire la demande. 75% de notre consommation est importée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une abeille fait son miel sur une fleur de tournesol.
Une abeille fait son miel sur une fleur de tournesol. (FRANK BIENEWALD / LIGHTROCKET / GETTY IMAGES)

75% de notre consommation en miel est importée en France. Sauf s'il s'adresse directement au producteur, le consommateur ne peut pas connaitre la provenance du miel qu'il achète.

Effondrement drastique de la production de miel en 20 ans

Victimes des pesticides, du réchauffement climatique et de prédateurs, les populations d’abeilles s’effondrent. Et avec elles leurs productions. Il y a 20 ans en France, les ruches donnaient environ 30 000 tonnes de miel par an. En 2016, moins de 10 000 tonnes ont été récoltées. Puisque la consommation n’a pas baissé, nous en importons. Pourtant les pays exportateurs, capables de fournir de grosses quantités de miel sont victimes, eux aussi, des pesticides ou du frelon asiatique.  

Sur les rayons, on trouve des miels mélangés dont les origines ne sont pas précisées. Pire, ces miels ne sont pas toujours purs. En 2014, des tests de l’UFC-Que Choisir avaient constaté que sur 20 miels premiers prix, 6 contenaient des sirops.

Le miel en vente directe, c'est l'assurance pour le consommateur d'un produit de qualité

C'est aussi l'occasion d'échanger. Les producteurs aiment parler de leurs ruches. Les apiculteurs de l'UNAF, l'Union Nationale de l'Apiculture Française, réclament un étiquetage précis sur les emballages, ils demandent aussi qu’une étude soit faite sur un insecticide qui vient d’être autorisé. Ils veulent être sûrs que le SULFOXAFLOR n’est pas une nouvelle menace pour les abeilles. 

Même si la production de miel a baissé en France, le nombre d’apiculteurs est en légère augmentation. Ils seraient plus de 70 000. La majorité possède moins de 10 ruches. Ils aiment rappeler que le miel est un produit naturel, auquel on n’enlève rien, auquel on n’ajoute rien. Si tout va bien.  

Une abeille fait son miel sur une fleur de tournesol.
Une abeille fait son miel sur une fleur de tournesol. (FRANK BIENEWALD / LIGHTROCKET / GETTY IMAGES)