Question de choix, France info

Peinture, colle, produits d'entretien, comment se débarrasser de nos déchets spécifiques ?

Les déchets spécifiques issus des produits de bricolage, d'entretien ou de jardinage ne vont pas à la poubelle. Ils doivent être traités à part. Eco DDS, l'éco-organisme dédié à ces déchets vient de mettre en place un site destiné aux particuliers.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Fabienne ChauvièreRadio France

Mis à jour le
publié le

(Fotolia.com)

Chaque Français produit en moyenne 452 kgs de déchets ménagers par an. Le réflexe du tri entre dans nos habitudes et permet d’alléger la poubelle du tout- venant :  le papier, et certains plastiques connaissent, depuis des années déjà, le circuit de l’économie circulaire :  Ils sont recyclés, pour faire du neuf.

Mais que faire des vieux pots de peinture, des colles, des mastics, ou des produits d’entretien, dont on veut se débarrasser ? Ou mettre les bombes d’insecticides, les désinfectants de piscine, les bidons de combustible, ce que l’on appelle les déchets diffus spécifiques. Ils sont désormais pris en charge par une filière, qui les récupère dans les déchetteries ou lors d’opérations ponctuelles.

Ces produits, très toxiques, certains sont même désormais interdits à la vente, sont incinérés pour la plupart ; quelques-uns alimentent les fours de cimenteries. Seuls, les filtres de voitures qui sont recyclés. Ce sont les fabricants et les distributeurs qui financent le traitement de ces déchets via une écocontribution, qui doit aussi soutenir la recherche en faveur de  produits moins toxiques!!!

 

EcoDDS, l’éco-organisme qui est dédié à ces déchets … empoisonnants, propose depuis quelques jours un site destiné aux particuliers "mes déchets spécifiques.com". On peut y trouver, entre autres, les points de collecte les plus proches de chez soi.

Pour ne pas polluer les poubelles, les déchets diffus ne se jettent pas n’importent où. Mais on peut également essayer de limiter les achats de produits toxiques. 

(Fotolia.com)