Question de choix, France info

Les alternatives aux pesticides

L'utilisation de pesticides (herbicides, fongicides et insecticides) en France, premier pays consommateur en Europe, a augmenté de 2,6 % entre 2008 et 2011. Une hausse à contre-courant du plan Ecophyto, lancé en 2008, qui entend en diviser par deux l'usage d'ici 2018. Il y a pourtant des alternatives aux pesticides.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La France utilise beaucoup de produits phytosanitaires . Elle se situe au
troisième rang mondial, derrière les États-Unis et le Japon. Et au premier rang
européen. Bien que les molécules soient de
plus en plus efficaces à faibles doses, les quantités utilisées sont en légère augmentation : + 2,6%
entre 2008 et 2011.

Les agriculteurs sont les
premiers utilisateurs de pesticides
, mais les jardins privés et les espaces
verts publics
sont aussi de gros consommateurs, d'herbicides notamment. On en déverse par
ailleurs des kilos dans les cimetières...

Les effets néfastes des
pesticides commencent pourtant à être clairement identifiés
. Il
convient d'éviter donc certaines bombes insecticides à la maison, et aussi les produits de synthèse
au jardin. Les  jardiniers amateurs ont 
tendance à forcer sur les quantités,
sans réaliser que ces produits rentrent
ensuite dans les maisons par les vêtements, et que des résidus se retrouvent
sur les aliments amoureusement
cultivés. D'ailleurs, certaines enseignes
de bricolage, ont commencé à réduire de façon drastique l'offre en pesticides
destinée aux particuliers .

Semaine de l'alternative aux pesticides du 20 au 30 mars 2013.

 

(©)