Question de choix, France info

L'étiquetage des produits "sans OGM"

Un nouvel étiquetage des denrées alimentaires issues de filières qualifiées fait son apparition "sans organismes génétiquement modifiés", ou encore pour la viande : "nourri sans OGM". Pour que le consommateur puisse choisir en toute transparence.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En France, les OGM sont peu présents dans les champs, mais ils sont omniprésents dans nos  assiettes. Biscuits, conserves, pâtes, soupes, plats cuisinées, barres chocolatées peuvent être fabriqués avec du maïs, du soja ou de l'huile de palme OGM. La réglementation européenne impose un étiquetage sur les aliments qui en contiennent plus de 0,9%. Mais elle ne concerne pas les produits issus d'animaux nourris avec des produits OGM. Aujourd'hui, on retrouve des OGM dans la plupart des viandes.

Pour permettre au consommateur de choisir, un nouvel étiquetage, encore un, fait son apparition sur le lait, la viande les œufs : "nourri sans OGM".
Le combat des associations écologiques ne porte pas sur les risques pour la santé, qui ne sont pas clairement identifiés. Il porte sur la pollution génétique potentielle. Aux Etats-Unis, un gène de résistance aux herbicides du soja transgénique est passé à une herbe indésirable, l'amarante, qui du coup se met à proliférer.

Le nouvel étiquetage concerne aussi le miel ou le pollen qui peuvent  être étiquetés "sans OGM dans un rayon de 3 km".
Les ingrédients d'origine végétale ont droit à la mention "sans OGM" s'ils en contiennent  au maximum 0,1 %.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)