Question de choix, France info

Halte au gaspillage avec des "doggy bags" à la française

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, un partenariat est créé entre l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie et une start-up qui a mis au point des boites et des sacs destinés à emporter chez soi les restes de son repas commandé au restaurant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les Français jettent beaucoup de nourriture, 20 kg par an et par personne, en moyenne. Et ils peuvent avoir les yeux plus gros que le ventre au restaurant. Depuis plusieurs années, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie participe à un comité de réflexion ministériel consacré au gaspillage alimentaire.  

Ils souhaitent relancer une pratique, connue sous le nom de "doggy bag" dans les pays anglo saxons, avec des boites et des sacs attractifs.

Cette petite entreprise créée par trois étudiants a mis au point des boîtes cartonnées micro-ondables, personnalisables et recyclables ainsi qu’un sac permettant de transporter sa bouteille de vin non terminée.

A Lyon, de nombreux restaurants se sont associés et proposent déjà cette formule. Depuis  quelques jours, c’est Toulouse qui s'est mise à l’heure du doggy bag.

D'après la Communauté européenne, la restauration est responsable de 14% du gaspillage alimentaire

Une loi "bio déchets", imposera en 2016 aux restaurants qui servent plus de 180 repas par jour, de trier et de valoriser leurs déchets alimentaires.

Mais la grande distribution est elle aussi concernée. elle pourrait se voir interdire de jeter et de javelliser des denrées comestibles.

Le gaspillage alimentaire coûte à chaque foyer en moyenne 400 euros par an, ce qui représente une somme comprise entre 12 et 20 milliards d'euros au niveau national. Des milliards qui partent à la poubelle et ne finissent même pas au compost.

(© Fotolia)