Cet article date de plus de huit ans.

Vieillissement : une loi pleine de bonnes intentions

écouter (5min)
Une loi pour s'adapter au vieillissement de la population française. Mais toujours pas de financement. Bien au contraire...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (© Maxppp)

La France vieillit et une loi sur l’adaptation de la société au vieillissement  est débattue à l’Assemblée nationale depuis le début de la semaine.  Il était temps. Les plus de 85 ans sont aujourd’hui plus de 1,5 million. Ils seront 5 millions en 2050.

 

Cette loi est pleine de bonnes intentions. Adaptation des logements, développement de la mobilité, lutte conte l’isolement social… Mais elle ne dit pas grand chose sur les moyens financiers à mettre en place pour son application.

 

Des moyens ont été mis en place pour financer la perte d’autonomie des personnes âgées. Mais c’est une constante des gouvernements d’hier et d’aujourd’hui que de taper dans la caisse.

 

Nos seniors pour prendre le vocabulaire aseptisé d’aujourd’hui. Ou pour être plus juste, c’est  la République qui ne les aime pas et les laisse  toujours aux familles, par exemple le soin de prendre en charge l’essentiel du coût des maisons de retraite.

Avec une retraite moyenne de 1.2506 euros par un et un coût moyen d’hébergement de 2.000 euros en maison de retraite, pas besoin d’être fort en math pour comprendre où est le problème.

Et cela la loi n’en parle pas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.