Question d'argent, France info

PEL : la facilité pour obtenir un prêt immobilier et diposer d'une prime d'état

Ouvrir un PEL, un plan d’épargne logement et disposer d’un maximum de prime d’Etat. Comment procéder ? Quelles sont les caractéristiques du PEL ? Peut-on plus facilement emprunter ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le PEL répond à deux logiques : il est la conjonction de deux opérations:

la constitution ou la valorisation d’un capital d’une part le droit à un prêt immobilier. On peut se contenter de faire fructifier ses économies. Dans ce cas, le rendement garanti est de 2,50% pour un plafond de dépôt de 61.200 euros. Et on peut faire valoir ses droits à prêt et dans ce cas, si on procède bien, obtenir une prime d’un maximum de 1.525 euros. Et là, le rendement financier est plus intéressant. Un point de plus avec 3,50%. Il faut garder son PEL pendant 4 ans pour disposer du droit à prêt dont le montant dépend des intérêts acquis.

Plus on a épargné et plus on a droit à un prêt important

Jusqu’à 92.000 euros. Certes, cela peut sembler peu pour  financer une opération immobilière. Mais l’épargne constituée plus le prêt d’épargne logement sont considérés comme un apport par les banques. Et plus de 100.000 euros d’apport ce n’est pas négligeable pour financer un achat immobilier.

Comment percevoir cette prime de 1.525 euros ?

On peut faire un premier versement important et de faibles versements chaque mois. Il faut verser à l’ouverture  33.800 euros, puis 100 euros par mois pendant quatre ans. Puis emprunter le maximum soit 92.000 euros sur une durée qui peut aller jusqu’à 8 ans car au-delà même si on peut emprunter sur 15 ans, le plafond du prêt diminue.

Sur 15 ans ce plafond est de 48.255 euros.

On emprunte aujourd’hui à quel taux ?

Autour de 3,75% à taux fixe, sur 15 ans et de 4,10% et plus sur 20 ans. Tout dépend de son profil

Et le prêt  adossé au PEL, il est à quel taux ?
    
4,20%. mais c’est plus que ce que le marché propose.
Plusieurs remarques. Le prêt PEL est obtenu au bout de 4 ans. On ne sait pas quels seront les taux pratiqués dans 4 ans. On sait seulement aujourd’hui qu’ils sont  bas et qu’il est plus probable, une fois que nous aurons renoué avec la croissance  qu’ils augmentent plutôt qu’ils baissent. 

Et puis, ce prêt, rappelons le  est assimilé à un apport. Or, plus l’apport sera important et plus le prêt à négocier avec la banque sera attractif

Les autres atouts du PEL...

On peut par exemple céder ses droits à prêts à son conjoint, ses parents, ses enfants, ses frères et sœurs, neveux et nièces, beaux-frères et belles sœurs et beaux-parents.

Et ceux qui ont un grave problème de santé, peuvent-ils tout de même emprunter ?

Il existe une convention appelée AERAS. " S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé ". Il s'agit d'une assurance signée en juillet 2006, aménagée depuis. Les assureurs prennent l’engagement de proposer des garanties pour les personnes qui sont ou ont été gravement malades. Bien sur, cela à un coût. Mais c’est tout de même un progrès notable.

Quelles sont les garanties apportées par l’assurance emprunteur ?

Il s’agit d’un socle commun de garantie décès. Alors attention, cette garantie peut prendre fin à l’âge de 65 ans ou 70 ans selon les contrats d’assurance.  Il y a aussi l’incapacité  partielle ou totale  à pouvoir travailler.
Enfin, l’assurance " perte d’emploi " peut aussi faire partie du bouquet. C’est courant dans les assurances de groupe, plus rare dans les assurances individuelles.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)