Question d'argent, France info

Investir en Russie, bonne ou mauvaise idée ?

Aujourd'hui dans "Question d'argent", nous allons parler de l'investissement dans l'économie des pays émergents et plus particulièrement de la possibilité d'investir en Russie. 

(©)

Est-ce rentable et prudent d'investir une partie de ses
économies dans un pays comme la Russie ?
 Rentable, tout dépend des cycles. Prudent, à condition de
bénéficier de bonnes sources d'informations et de partenaires fiables. Il est
périlleux d'investir en direct. Mieux vaut passer par la Bourse et choisir des
véhicules collectifs, comme les Sicav et les Fonds commun de placement. Ecoutons tout d'abord, Edouard de Lencquesaing, conseiller
spécial de Paris Europlace, la  place
financière de Paris, qui participait aux rencontres du Medef et de la Chambre
de commerce russe le mois dernier. "Pour des investisseurs français, la
Russie est une terre de grand intérêt. Bien que la Bourse vienne de se
réformer, que toute une réflexion sur la régulation financière russe est en
train de se mettre aux normes internationales, il faut investir à travers des
véhicules collectifs. BNP Paribas a une filiale de gestion à Saint-Pétersbourg,
qui a créé un des premiers fonds russes destinés aux non-résidents. Ce type de
véhicule est certainement prometteur." 
Il faut éviter d'investir en direct pour ne pas se faire "rincer ".
La protection des investisseurs est moindre par rapport à la France et les
documents qui circulent sur les sociétés peuvent, comme on le dit, n'engager
que ceux qui les écoutent.

Mais alors quelle est la meilleure voie pour le faire ?  Privilégier les structures bancaires françaises ou des
sociétés de gestion qui ont des correspondants sur place et qui investissent et
gèrent l'épargne qui leur est confiée. C'est d'ailleurs en substance ce que dit
Edouard de Lencquesaing. Les épargnants en investissant en France à destination
des pays émergents dont la Russie sont protégés par la législation française
avec une  obligation pour les collecteurs
de fonds de fournir une information fiable et loyale. 

A part les banques et les sociétés de gestion, il existe
d'autres moyens d'investir avec des informations fiables ? 
Oui au travers de Sicav diversifiées dans un contrat
d'assurance vie, dans les compartiments dit 
en "unités de compte", autrement dit dans des compartiments
boursiers.

Peut-on loger ses titres dans un PEA ?  Non, car dans un PEA, on ne peut placer que des titres de l'Union
européenne. On peut les inclure dans un compte titre. Enfin s'il s'agit de les acquérir
par l'intermédiaire de l'assurance vie, l'enveloppe fiscale reste celle de
l'assurance vie classique.

Un dernier conseil ?  Oui. Il s'agit de placements risqués. Plus risqués que
l'achat d'actions françaises. Donc mieux vaut utiliser cette possibilité dans
le cadre d'une diversification et surtout de ne pas investir les sommes dont on
pourrait avoir rapidement besoin.

 

(©)