L'expérience Vendée Globe racontée en son 3D sur le bateau de Thomas Ruyant

écouter (5min)

Le robot reporter n’existe pas et nous ne sommes pas pressés qu’il existe... Mais une machine équipée de micros peut donner à entendre une réalité. 16 micros à bord d’un bateau racontent le tour du monde à la voile de Thomas Ruyant par le son 3D. C’est une expérience en immersion, où l’info croise la dimension artistique.

Article rédigé par
Éric Valmir - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Thomas Ruyant à bord de son bateau LinkedOut, le 4 janvier 2021. (THOMAS RUYANT / LINKEDOUT)

Construire un récit éditorial par l’audio qui donne une information sur toutes les facettes du métier de skipper, c’est tout l’enjeu de ce projet de podcast. Le résultat d’une rencontre entre quatre univers : le marin (Thomas), l’artiste musicien (Molécule), l’ingénieur son (Hervé) et le journaliste (Eric). Un bateau reporter disponible à l’écoute sur franceinfo.fr depuis ce weekend...

Dimanche 8 novembre 2020, 14h20, au large des Sables d'Olonne, les 33 bateaux et skippers du Vendée Globe se lancent pour un tour du monde à la voile, en solitaire et sans escale. Sur la photo, le bateau LINKEDOUT, skipper Thomas Ruyant. Un départ sans public pour cause de crise sanitaire et de confinement. 
 (DAVID ADEMAS / MAXPPP)

La vie est histoire de rencontres. Et cette expérience de journalisme sonore en est une. À l’origine, l’artiste musicien Molécule propose à Thomas Ruyant d’embarquer micros et caméras à bord, pour raconter la navigation au large pendant le Vendée Globe. Ce n’est pas rien dans la tête du skipper sachant que pour le bateau un gramme compte, pour le rendre plus compétitif.

Mais le marin accepte. Parce qu’à ses yeux, rendre compte de ce qui se joue au large est une vraie information à relater au grand public. On ne peut plus se satisfaire de quelques images prises au smartphone toujours à un moment de pause. Ces miettes d’émotion qui portent la beauté du monde ne racontent rien de la relation entre l’homme et son bateau. L’ambition est là.

Les Sables-d'Olonne. Le skipper Thomas Ruyant (Linkedout) au départ du Vendée Globe le 8 novembre 2020. (LAURENT THEILLET / MAXPPP)

Cerner le marin dans l’effort et les tourments face aux éléments naturels

Il y un projet de film qui sera dans la fibre artistique de Molécule, et de l’autre un projet de podcast qui va explorer la rencontre entre l’audio et l’info. Et puisqu’on parle de micros et que Molécule enchaîne des concerts avec Hervé Déjardin, ingénieur du son, à la recherche de nouveaux espaces sonores, en charge des projets d’innovation audio à Radio France, et qu’une amitié naît de leurs tournées, ne pourrait-on pas spatialiser les sons captés par le bateau, du mât à la quille ?

Le bateau de Thomas Ruyant "LinkedOut" face aux éléments, 3 janvier 2021 lors du Vendée Globe. (THOMAS RUYANT / LINKEDOUT)

Et comme Hervé Déjardin travaille aussi avec le journaliste Éric Valmir, secrétaire général de l’info à Radio France, ne pourrait-on pas dessiner ensemble une nouvelle écriture journalistique par l’audio spatialisé et un texte minimaliste ?
Le trio se rencontre et affine un projet qui pouvait s’arrêter du jour au lendemain. Les micros pouvaient très bien ne pas fonctionner au bout du deuxième jour. Ils ont tenu 2 mois. La prise de son pouvait ne rien donner. Il fallait ensuite bâtir un récit cohérent et compréhensif tout en restant dans la dimension de l’audio qui force l’imaginaire à se représenter le réel.

Une immersion en son spatialisé, un podcast franceinfo unique en son genre

Écoutez le document franceinfo, 80 jours de mer racontés par la machine et l'homme qui vit avec, Thomas Ruyant, solitaire face aux éléments : 
L'expérience Vendée Globe : un tour du monde à la voile raconté par le son.

Thomas Ruyant arrive aux Sables d'Olonne sur son bateau Imoca Linkedout, le 27 janvier 2021, après un Vendée Globe 2020/2021 en 80 jours, 15 heures, 22 minutes et une seconde . (PIERRE BOURAS / DPI VIA AFP)


Molécule, avec l’équipe du Thomas Ruyant Racing, a installé le dispositif technique à bord du bateau. La voix du narrateur est celle de Molécule. Christian Lahondes (Radio France) a fait les prises de son "voix". Les textes ont été écrits par Molécule et Éric Valmir. Le son a été spatialisé par Frédéric Changenet.
Ce podcast a été mis en ligne vendredi 28 janvier 2022, un an jour pour jour, heure pour heure, après l’entrée de Thomas Ruyant dans le chenal des Sables d’Olonne, bouclant ainsi son tour du monde.

Le public brestois du festival Longueurs d’Ondes a pu apprécier jeudi 27 janvier, en avant-première quelques extraits au casque, en immersion dans l’auditorium de l’Oceanopolis. Ce fut une belle soirée avec la découverte, pour beaucoup, des sons du grand large, qui ne correspondent pas toujours à ce que l’on imaginait. Bon voyage à bord.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.