Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Optez pour les douches froides ou des bains glacés

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, pour déstresser, on peut prendre des douches froides.

Un homme plonge dans de l\'eau glacée à Moscou (Russie).
Un homme plonge dans de l'eau glacée à Moscou (Russie). (ANTON NOVODEREZHKIN / TASS)

Le stress est l'un des maux de notre société moderne. Pour s'en défaire, nous avons testé une méthode surprenante... mais pas sans risque !

Et si vous réappreniez à stresser. Cela peut paraître paradoxal, mais à force d'être en permanence sous pression, notre corps a comme perdu sa capacité d'adaptation. Qui ne s'est pas déjà énervé face à un imprévu? Pour redonner de l'élasticité à notre système nerveux, le coach Jean-François Tual, dit "Icemind" propose  de s'immerger dans un bain de glace. Une méthode radicale, développée par un Hollandais, Wim Hof, qui se balade en short sur l'Everest. Pour ceux que l'exercice tente, pas question de plonger sans préparer son corps, via des exercices de respiration forcée. Ça ne ressemble en rien aux techniques de respiration utilisées dans le yoga ou la méditation. Il s'agit ici d'inspirer le plus d'air possible pendant deux minutes, comme une vague, en accélérant. Inspiration / Expiration. Il faut enchaîner trois séries. C'est douloureux. Ça fait mal au nez. Et ça crée un état d'hyperoxie cérébrale, d'hyperventilation. Ne faites pas cet exercice debout ! Vous avez la tête qui tourne, des fourmis dans les mains, presque la nausée.

Un état de panique artificielle

Cette technique respiratoire place le corps dans un état de panique artificielle, qui va générer une production massive de cortisol et d'adrénaline (les fameuses hormones du stress). Le corps s'échauffe, devient moins sensible à la douleur. S'ensuit une phase de redescente en apnée avec secrétion d'endorphines. Les forces sont décuplées et tous les participants battent leur record de pompes et de temps sans respirer et ce sans effort ! L'effet dure plusieurs heures. Le corps est totalement apaisé et prêt pour le bain de glace.

À défaut d'avoir fait le voyage jusqu'en Laponie, le bain de glace est en fait une petite piscine gonflable dans laquelle sont deversés au dernier moment huit grands sacs remplis de glaçons. Ce n'est plus le moment de se poser des questions. Il faut entrer directement et s'immerger jusqu'à la carotide. Vous ne pensez plus alors qu'à une chose, expirer le plus lentement possible pour supporter la morsure du froid.

Un bain froid : un révélateur

Pour Jean-François Tual, ce bain glacé agit comme un révélateur. Il y voit une prise de conscience accélérée de l'importance de la respiration dans le contrôle de notre corps, sans passer par des approches plus spirituelles comme la méditation ou le yoga. Il en a fait une méthode de développement personnel, qu'il décrit dans son livre Le froid m'a sauvé. Cette méthode est selon lui sans risque, il ne fait d'ailleurs pas signer de décharge à ses stagiaires, mais si les effets du froid sur la santé sont avérés depuis l'Antiquité, "il y a froid et froid", nuance le docteur Frédéric Saldman. Ce cardiologue de l'hôpital Georges Pompidou à Paris déconseille les bains de glace et les autres séance de cryothérapie, sans prescription et contrôle médical. En revanche, il confirme qu'une douche froide quotidienne renforce l'immunité, améliore la circulation sanguine, diminue les douleurs et l'inflammation. C'est aussi une manière efficace de rester connecté à son corps et de faire taire ses pensées ruminantes.

Un homme plonge dans de l\'eau glacée à Moscou (Russie).
Un homme plonge dans de l'eau glacée à Moscou (Russie). (ANTON NOVODEREZHKIN / TASS)