Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Mangez citoyen !

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, apprenez à mieux manger.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un étalage de fruits et légumes sur le marché de Revel (Haute-Garonne).
Un étalage de fruits et légumes sur le marché de Revel (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)

Mangez citoyen ! Parce que oui, en fonction de ce qu'on met dans notre assiette, on peut non seulement se faire du bien, mais aussi contribuer à changer le monde. Ou au moins le système actuel, basé sur une agriculture productiviste. D'où le retour aux filières artisanales, prôné par le mouvement Manger citoyen. Qui propose à partir de lundi 15 octobre un Mooc, une formation en ligne pour apprendre à mieux manger et donc, d'abord, à mieux acheter.

Mieux acheter c'est d'abord s'interroger sur l'origine du produit. Méfiez vous des drapeaux français sur les emballages. La plupart ne veulent rien dire. Il n'y a qu'un seul label qui certifie que le produit est fabriqué en France avec des matières premières françaises, c'est le label "Origine France garantie". Pour l'instant, il n'y a que pour la viande, les fruits et légumes et le miel, que les industriels ont l'obligation d'indiquer la provenance des ingrédients.

Décrypter les étiquettes 

Voici quelques conseils trouvées dans la formation en ligne. Déjà, ne vous fiez pas à ce qui est écrit sur la face du produit. Regarder derrière les trois premiers ingrédients, ils sont classés par quantité. Donc si vous lisez sucre, eau, graisse... vous pouvez le reposer tout de suite ! Regardez ensuite les additifs, les "E quelque chose". Plus il y en a, moins c'est bon signe. Enfin les informations nutritionnelles grâce au logo Nutriscore avec son code couleur simplifié, vert, orange ou rouge.

Il vaut mieux  privilégier les commerçants, les maraîchers sur les marchés et les circuits courts. Notamment via les sites en ligne de vente directe. Et Sabrina Charvet, la secrétaire général de Manger citoyen, l'affirme, ce n'est pas forcément plus cher : "Circuit court, pas d'intermédiaire égale quoi ? Et bien pas la marge de l'intermédiaire. Deuxièmement, circuit court égale respect de la saisonnalité. Quand vous achetez un produit de saison, il est obligatoirement moins cher parce s'il est de saison, c'est le volume de saison et en plus c'est local. Troisièmement, c'est justement tous ces plats préparés qui coûtent plus chers."

30% plus cher que si l'on cuisine soit même. C'est d'ailleurs la troisième partie de cette formation en ligne lancée lundi par le mouvement Manger citoyen. C'est gratuit. 

Un étalage de fruits et légumes sur le marché de Revel (Haute-Garonne).
Un étalage de fruits et légumes sur le marché de Revel (Haute-Garonne). (REMY GABALDA / AFP)