Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Débarrassez-vous des bouteilles en plastique

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, il faut se débarrasser des déchets en plastique qui polluent la surface de la planète. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des bouteilles en plastiques jetés dans la nature.
Des bouteilles en plastiques jetés dans la nature. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un million de bouteilles en plastique sont achetées chaque minute dans le monde, entraînant une catastrophe écologique pour les mers et les océans. Sur les bords de la Méditerranée, à Monaco, un salarié d’une grande enseigne de sport a décidé d’agir.

Sébastien Uscher est un jeune papa, sensible à la protection de l’environnement et passionné de course à pied. Depuis trois ans, il organise à Monaco des Run Eco Team, des entraînements en groupe, où l'objectif est de ramasser les déchets trouvés dans la nature pendant la course. Des canettes, des mégots, et beaucoup, beaucoup de bouteilles en plastique. Des bouteilles vendues notamment dans le magasin où il travaille en bord de mer à Monaco. Il a donc décidé d’agir à la source et a convaincu son directeur de ne plus vendre ces bouteilles d’eau. Le magasin en vendait 6 000 chaque année, ce qui représente environ une perte de 4 200 euros.

Un projet économiquement rentable

À la place désormais du frigo de bouteilles d'eau, une fontaine à eau filtrée et purifiée a été installée, avec le soutien de la Principauté, qui l'a même identifiée comme l'un des points d'eau publics du centre-ville. Des bouteilles éco-conçues, réutilisables pendant plusieurs années, sont proposées à côté, à 15 euros pièce. Il suffit que le magasin en vende 280 pour rentrer dans ses frais. Un projet économiquement rentable donc, mais qui fait sens aussi écologiquement et durablement. C'est d'ailleurs ce genre d'actions locales et citoyennes que Nicolas Hazard plébiscite dans son Appel à la guérilla mondiale, qu'il vient de publier aux éditions Débat Public. Cet entrepreneur de la finance sociale fustige dans cet essai l'irresponsabilité des politiques, face à l’urgence climatique.

Sébastien Uscher, lui, espère que son initiative va devenir virale et globale et qu'elle va servir d'exemple pour d'autres. Il a reçu des dizaines de messages de soutien en interne. La direction générale de cette grande enseigne de sport encourage ces initiatives, mais il n'est pas question selon lui pour l'instant de généraliser son projet à tous les magasins.

Plein de changements dans le monde

Fort de ce premier succès, Sébastien Uscher vise maintenant les bouteilles de boissons énergétiques (à remplacer par des dosettes ?). Des clubs sportifs de la région l’ont contacté pour se fournir en bouteilles éco-conçues et supprimer les gobelets plastiques. Et fin mars, il a été invité à Monaco à la Conférence de la transition énergétique, par le prince Albert II en personne, à qui il a offert cette fameuse bouteille éco-conçue.

Il a aussi rencontré Julien Vidal, créateur du site et auteur du livre Ça commence par moi. Leur message est commun : on peut tous agir dans notre quotidien, au travail, en bas de chez nous, avec nos enfants. Pour que, comme le disait Gandhi, nous incarnions les changements que nous souhaitons voir dans le monde.

Des bouteilles en plastiques jetés dans la nature.
Des bouteilles en plastiques jetés dans la nature. (MAXPPP)