Polars d'été, France info

Polars d'été. "Nous avons les mains rouges", de Jean Meckert

Cet été, Gilbert Chevalier propose de revenir sur les meilleurs romans noirs, policiers, et thrillers français de l’année. Aujourd'hui, "Nous avons les mains rouges", de Jean Meckert, publié chez Joëlle Losfeld.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Nous avons les mains rouges\" de Jean Meckert.
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert. (EDITIONS JOELLE LOESFELD)

Nous avons les mains rouges de Jean Meckert et publié chez Joelle Losfeld a été ecrit peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale avec pour sujet la Résistance, à laquelle Jean Meckert a participé. Jean Meckert imagine dans Nous avons les mains rouges un jeune homme, Laurent, sans conviction particulière qui sort de prison et qui est accueilli dans une sorte de communaute dirigée par ancien chef de maquis, entouré de ses deux filles et d'une sorte d'homme de main. Tous avec quelques autres camarades continuent, deux ans après la Libération, une épuration qu'ils pensent juste. Ils s'attaquent aux profiteurs, aux trafiquants et à tous ceux qui se sont servis pendant la guerre.

Des opérations punitives menées jusqu'à ce que la mort du charismatique chef de maquis survenue au cours de l'une de ces expéditions punitives. Le petit groupe doit se disperser. Et évidement cette disloquation va révéler les préoccupations bassement humaines de ces combattants pourtant assoifés de justice et de pureté. Elément extérieur à ce petit monde et ses logiques, Laurent va en faire les frais. Tout bien sûr va se terminer très mal dans ce roman noir, très noir  

Avec Nous avons les mains rouges, Jean Meckert propose aussi un document sur une perdiode de l'histoire trouble et peu visité. Il affirme plus que jamais sa liberté d'esprit. Le livre pose de nombreuses questions toujours d’actualité, en particulier celles de la justice et du recours à la violence. Nous avons les mains rouges est le quatrième roman de Jean Meckert publié en 1947. Jean Meckert qui a par ailleurs signé beaucoup de romans publié dans la série noire sous les peudonymes de John ou Jean Amila.

\"Nous avons les mains rouges\" de Jean Meckert.
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert. (EDITIONS JOELLE LOESFELD)